Liangshan au Sichuan : Un jeune homme découvre « la belle vie et le bon rêve » à travers le volontariat

Publié le 2018-11-26 à 16:08  |  China Tibet Online

« Les œuvres caritatives ne consistent pas seulement à en vivre une expérience. En fait, les œuvres caritatives sont avant tout une contribution, et ensuite c’est une forme d’expérience, nous ne pouvons pas mettre la charrue avant les bœufs. Dès le début de notre voyage dans le domaine caritatif, que ce soit voyage court ou long, tant que vous contribuez, l’endroit où nous travaillons va changer, peu importe à quel point, peu importe que ce soit bon ou mauvais, l’histoire laissera ses marques sur nous. » C’est un extrait du genre de discours que Chen Guan fait dans son cercle d’amis. En même temps, il utilise également ses actions personnelles pour incarner sa compréhension de la charité.

Chen Guan est guide pour la société Guangzhi Tour. Il est aussi professeur volontaire dans les régions montagneuses de Sichuan. Et il a complété un basculement précis entre les deux identités.

Voyager à travers le monde est son rêve. En tant que guide touristique, il a parcouru plusieurs fois la Chine. Dans son cercle d'amis, en plus de partager de belles photographies de paysages, il raconte aussi beaucoup d'histoires de volontaires.

Cependant, il n’a pas travaillé longtemps à Guangzhou. Chen Guan, ce jeune homme dans la vingtaine, a fait la demande pour devenir enseignant dans une école primaire de la préfecture de Liangshan. C'est maintenant son deuxième semestre avec les enfants. Les enfants lui ont offert un « party » d’anniversaire. Il a également photographié ces moments joyeux avec les enfants.

Chen Guan a donc arrêté son travail en tant que guide. Il s’est inscrit à la formation, et après des entretiens, une formation, des examens, il est devenu enseignant dans un village de montagne. « Mon père n'était pas très heureux, ma mère était d’accord, et plus tard ma mère a finalement convaincu mon père. En fait, regarder son enfant progresser, c'est une chose très agréable, une chose très heureuse. »

Cependant, il n’est pas facile de devenir professeur volontaire. Chen Guan a résumé ainsi son expérience au cours des premiers mois : « Pour être un bon volontaire, on ne peut pas s’appuyer seulement sur son enthousiasme. Sans expérience du monde extérieur, sans connaissance du plein air, votre simple voyage deviendra aussi dangereux qu'une exploration sauvage. » Il croit que ces difficultés étaient dues au fait qu’il n’en savait pas assez sur la situation des étudiants au tout début. L'objectif des cours n'était pas précis. Trop peu d'attention était portée aux étudiants pauvres. Chen Guan a lentement pris conscience de la situation de chaque école et il a soigneusement conçu une variété d’activités interactives pour stimuler davantage l'enthousiasme d'apprentissage des enfants.

« La bonne nouvelle est que presque tous les enfants progressent. En juin de cette année, le score moyen de la classe a atteint 72 points. Même s’ils ont plein de cours tous les jours, on peut tout de même ressentir la passion des enfants », dit-il. « À l'école, les enfants n’ont que toi à regarder, je peux donc rire toute la journée, je suis heureux de cela. Certains enfants vivent en dehors de l'école. Mais ils passent leur temps libre et leurs vacances à l'école, et ils choisissent tous de revenir à l'école pour jouer, et parfois, ils m’invitent à jouer avec eux. »

Après avoir traversé d'innombrables montagnes et mers, Chen Guan a vu d'innombrables beaux paysages, mais le plus beau paysage reste ce groupe d'enfants. Chen Guan aime la photographie, et il a donc pris beaucoup de photos avec les enfants pour partager ces moments merveilleux, ces sourires des enfants, sa fête de départ sincère, et les cerfs-volants des enfants au-dessus de la montagne... Une fois, il a partagé dans son cercle d'amis le commentaire suivant : « Certaines personnes me disent que je mène une vie gracieuse et j’avance vers le beau rêve. Ici, il y a de la poésie, mais ce n’est pas une région lointaine ; ici, c’est ma maison. »

( Rédacteur : Samuel )