La première marque de vin au Tibet

Publié le 2018-07-03 à 10:49  |  China Tibet Online

Dans le Tibet oriental, une région de hautes montagnes et vallées profondes, se trouve le canton de l’ethnie Naxi. Au début de l'été, dans la petite cour de chaque famille, des vignes, des grenades et d’autres arbres fruitiers sont en plein essor. Chez les villageois, les propriétaires invitent les invités avec du vin fait maison. Les villageois locaux nous disent que dès le milieu du 18e siècle, des missionnaires de France sont venus ici pour enseigner. La seule église catholique au Tibet a été construite ici. Avec la propagation du catholicisme, les missionnaires ont également enseigné aux religieux locaux la culture du raisin et le brassage du vin. Depuis lors, les populations locales ont continué à faire pousser du raisin et ont l’habitude de brasser et de boire du vin.

Depuis plus de 200 ans, les vignes importées de Bordeaux, en France, ont été domestiquées grâce à la sélection naturelle du climat rigoureux du plateau, jusqu’à s’adapter complètement à l’environnement local. Le vin de canton de Naxi est plein de romance française, et n’a pas perdu l'atmosphère rugueuse et directe des hommes Kang. En particulier, des villageois locaux ont l’habitude de prendre d'abord une petite gorgée, puis de boire un grand verre, par lequel on peut sentir pleinement la fusion parfaite de différentes cultures.

 

La photo montre la fabrique de vin Damedyang du canton ethnique de Naxi de Yanjing

La photo montre Qutso, la sœur cadette de Lotsang Tsering, nous racontant l’histoire de Damedyang.

La photo montre la médaille d'or pour les vins rouges secs obtenus par Damedyang lors du 8e concours asiatique de qualité du vin

En 1983, Lotsang Tsering, un homme de Kang, est né dans le canton ethnique de Naxi de Yanjing. En 2009, il est allé à la seule université spécialisée pour la recherche sur le vin en Chine, à savoir le Collège d’agriculture de l’Université d’agriculture et de foresterie du Nord-Ouest pour poursuivre ses études. Sur la base de la tradition culturelle et des avantages géographiques et climatiques du canton ethnique de Naxi, Lotsang Tsering est rentré chez lui, et avec Dr. Gao Jie, un enseignant Han qu’il a rencontré à l'école et un expert de la science du vin, il a fondé la sociétéZangdong Treasure Wine Co., Ltd. dans le comté de Mangkang, au Tibet. Ils ont ainsi commencé à faire du vin à la plus haute altitude au monde, donnant naissance à une zone de production dans le pays des neiges – près de la montagne enneigée de Damedyang.

La photo montre les travailleurs dans l'atelier de production de l’usine de vin

Le canton ethnique de Naxi est une zone multiethnique. Les villageois sont Naxi, Tibétains, Han, Bai et d'autres groupes ethniques. L'unité, l'entraide et le développement commun de tous les groupes ethniques sont une caractéristique majeure de ce canton.

En mai 2016, la compagnie de Lotsang Tsering a mis en place le « Bureau d’enseignement et de lutte contre la pauvreté ». En se concentrant sur les deux tâches de « réduction précise de la pauvreté » et la réduction de la pauvreté par l'industrialisation. Pour résoudre le problème des matières premières pour la production de vin, et augmenter les revenus des agriculteurs et des bergers locaux, l'entreprise a conduit les populations locales à cultiver des raisins jusqu'à atteindre un total de surface cultivé de 4 millions de mètres carrés , les producteurs de raisins gagnent plus de 8 000 yuans par ménage et par an. En 2017, la société a acquis 240 tonnes de raisins, réalisant une augmentation du revenu de plus de 1,4 million de yuans pour les agriculteurs et les bergers. Le chiffre d'affaires global a doublé par rapport à 2016. Cette année-là, l'entreprise comprenait 702 emplois temporaires et 19 emplois fixes, avec une augmentation de revenus de plus de 200 000 yuans et 700 000 yuans, respectivement.

En plus de la réduction de la pauvreté par l’industrialisation, l'approche de la société en matière de réduction de la pauvreté couvre également la réduction de la pauvreté par l'éducation, l’aide médicale, les prêts sans intérêt, la rénovation de maisons délabrées et le parrainage de bien-être public.

La photo montre un étudiant qui est entièrement financé par la société Zangdong Treasure Wine Co., Ltd. dans le comté de Mangkang, au Tibet.

Source: China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)