Quand on parle de jeunes joueurs de football prometteurs

Publié le 2018-06-25 à 11:05  |  China Tibet Online

Sans chaussures ni maillots de foot de marque, cela ne freine pourtant pas les jeunes rêveurs de la rive du fleuve Yarlung Zangbo. Quelques jours après le début de la Coupe du monde 2018, ces joueurs de football du village de Xiaza se sont lancés eux dans un ‘match de réchauffement’ spectaculaire ayant lieu à une altitude de 4100m.

Sur la photo se fait remarquer Gongkar Tashi, le plus grand et aussi chef de l’équipe ‘Les petites Xiazains’. En tant qu’arrière-garde, il a su dégager l’équipe de plusieurs menances d’adversaires. Celui au milieu du premier rang s’appelle Dorje Pula, si fier de lui-même malgré la perte d’une incisive centrale. « Je suis l’avant-garde de notre équipe », martèle-t-il après avoir marqué deux buts dans le match.

Chez ces jeunes de Xiaza, la cage de football est dressée à partir de vêtements et de pierres. Le terrain est lui en même temps le séchoir à orge. Quoiqu’il manque de lignes délimitant les zones, ces joueurs ont déjà pris par coeur les règles, le champ de jeu, l’emplacement du cercle central, les positions de hors-jeu ainsi que par où il convient de servir la balle.

Suite à l’envoi de ballon par le gardien, ils se précipitent afin de prendre les devants, sans jamais craindre les affrontements physiques parfois violents. Loin d’être parfait en technique du jeu, ils gardent toujours le courage de s’avancer et jubilent d’avoir marqué des buts. En effet, devenir une vedette brillant comme Ronaldo, Messi ou encore Neymar est le plus grand rêve de chacun d’entre eux. Par ailleurs, le football leur consititue effectivement une vitrine de la géographie du monde, par laquelle ils ont pu connaître le Portugal, l’Argentine ou encore le Brésil, pays lointains mais natals de leurs idoles.

Source: China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)

Liens connexes