Jidu - Société civile de la région tibétaine de Kham

Publié le 2018-05-17 à 14:07  |  China Tibet Online

"Jidu" est à la fois un organisme non gouvernemental qui rassemble des volontaires Tibétains, mais également l’une des nombreuses coutumes tibétaines. En général, une Jidu est composée de 10 à 20 familles dont le statut, l'âge et la classe sont similaires.

La plus ancienne communauté Jidu du comté de Batang - Préfecture Autonome Tibétaine de Garze – était le "Buchabumu". Par la suite, elle s’est progressivement divisé en deux communautés en fonction du genre : « la confrérie des Sœurs » ou "La confrérie des Frères". La plupart des activités sont souvent menées séparément, mais elles peuvent parfois rassembler les deux groupes.

Pendant la Fête du Printemps, du premier jour du Nouvel An chinois au quinzième jour, la "La confrérie des Soeurs" et "La confrérie des Frères" dansent le « Xianzi » - une danse traditionnelle tibétaine - ensemble, et, au mois de mai, ils organisent ensemble un opéra tibétain. Pendant le festival de Yangle, ils organisent le Sarley, dansent le Xianzi et chantent de l’opéra tibétain.

En 1986, le comté de Batang a désigné le festival "Yangle" comme festival d'art annuel pour les habitants. Il dure 10 jours et débute fin septembre et se termine à la mi-automne.

La dance Xianzi : également appelée "harmonie" par les tibétains est populaires dans les régions du Sichuan, du Yunnan, et à Chamdo au Tibet.

Lors du Sarley (également connu sous le nom de Linka), les tibétains qui apprécient la nature, revêtent leurs plus beaux costumes et se rendent dans la forêt ombragée de Linka. Ils apportent avec eux de l'orge, du thé, et d’autres aliments délicieux, ils montent des tentes et profitent de la nature tout en buvant, chantant et dansant.

Source: SCTV
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)

Liens connexes