Vue sur le plateau tibétain à vol d'oiseau

Publié le 2019-08-13 à 14:43  |  China Tibet Online


La rivière Tongtian dans la Préfecture autonome tibétaine de Yushu, dans la province du Qinghai.

Le plateau Qinghai-Tibet est le plus haut plateau du monde et est connu comme le « toit du monde ». La région comprend des montagnes enneigées et est parsemée de lacs ; c'est la source de plusieurs grands fleuves en Asie, et grâce à son intensité réduite des activités humaines, sa qualité de l'air est moins affectée, ce qui en fait l'une des régions les plus propres de la planète.


La rivière Zhaqu dans la Préfecture autonome tibétaine de Yushu, dans la province du Qinghai.


Le fleuve Jaune dans la Préfecture autonome tibétaine de Hainan, dans la province du Qinghai.


Le parc national du désert de Huangshatou dans la Préfecture autonome tibétaine de Hainan, dans la province du Qinghai.


Les montagnes enneigées de la Préfecture autonome tibétaine de Golok, dans la province du Qinghai.


Les montagnes enneigées de la Préfecture autonome tibétaine de Golok, dans la province de Qinghai.


Le comté de Tongde de la Préfecture autonome tibétaine de Hainan, dans la province du Qinghai.


Le comté de Guide, dans la Préfecture autonome tibétaine de Hainan, dans la province du Qinghai.


Le comté de Sangri, ville de Shannan, dans la Région autonome du Tibet.


Des champs d'orge dans le comté de Zhanang, dans la ville de Shannan, dans la Région autonome du Tibet.

(Rédactrice : Claire SHENG)