La belle histoire d’une brodeuse du Xinjiang

Publié le 2019-03-14 à 15:04  |  French.china.org.cn

Renagul brode pour la haute couture dans son atelier du district de Yizhou à Hami, dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), le 8 mars 2019.

La haute couture, littéralement nommée «fleur épanouie», décorée de broderies faites à la main avec une saveur locale distinctive, a été présentée à la Fashion Week de Paris en 2016. Cette manifestation a changé la vie de Renagul, une brodeuse qui n’aurait jamais pensé que ses travaux seraient présentés un jour lors d’un défilé de mode de renommée mondiale. Renagul a grandi dans une famille de brodeurs de Hami. Influencée par sa mère, elle aime la broderie depuis son enfance. Soutenue par le gouvernement local, elle a ouvert une coopérative de broderie en 2014. En 2016, Qin Xu, fondatrice et designer en chef de la marque de mode shanghaïenne Moodbox, est venue à Hami pour y trouver l'inspiration. Littéralement obsédée et inspirée par Renagul et les broderies exquises de sa mère, Qin Xu a conçu une série de vêtements avec des broderies de Hami. Dès que l'élégante «fleur épanouie» fut dévoilée avec éclatlors de la Fashion Week de Paris, elle conquit immédiatement le public. Aujourd’hui, Renagul voit les commandes affluer et ses revenus augmentent. Elle a également commencé à apprendre l'anglais, espérant que son travail gagnera en popularité à l'étranger. Elle a déclaré : «J'aime mon travail. Chaque fois que je prends l'aiguille, je me sens calme Et à l’avenir. J’aimerais incorporer des éléments plus modernes à la broderie traditionnelle afin de rendre la broderie de Hami plus populaire encore ».

(Rédactrice : Lucie)