Travail de prévention des épidémies par la police dans les zones rurales du Tibet

Publié le 2020-02-17 à 10:15  |  China Tibet Online


En photo : des agents de police au travail dans les monastères.

Le 7 février, des agents auxiliaires de la police du village Tashigang, comté Lazê, Shigatsé, ont rendu visite aux domiciles des malades mentaux de la région pour les écouter et leur vulgariser tout ce qui concerne le nouveau coronavirus (COVID-19) ainsi que la politique pour lutter contre la propagation de ce virus.


En photo : des agents aux contrôles anti-épidémie.

Au matin du 8 février, ces agents se sont rendus au village de Pangda pour y installer des contrôles antivirus provisoires 24 heures sur 24, pour enregistrer les personnes et les véhicules entrants et de passage, désinfecter les environs, et trier les cas alarmants. Ensuite, ils se sont rendus aux trois temples de leur juridiction inspecter l'avancement des mesures anti-épidémiques et sensibiliser les moines au nouveau coronavirus. En parallèle, ils ont effectué une désinfection générale dans les entreprises, institutions, supermarchés et communautés de leur juridiction.


En photo : des agents au travail de désinfection.

Depuis le début de la prévention et du contrôle de l'épidémie, les agents de police rendent visite aux villageois tous les jours pour s'informer sur leur bien-être physique et celui des membres de leur famille, ainsi que pour les sensibiliser à l'auto-protection contre une éventuelle infection, en insistant sur l'importance de l'hygiène personnelle et de la santé de la famille, en dissuadant les gens de sortir sauf en cas de nécessité, en rappelant aux gens de porter des masques lorsqu'ils sortent, en expliquant à tout le monde l'importance de "ne pas céder aux rumeurs".


En photo : des agents désinfectent les bureaux.


En photo : des agents désinfectent les marchés.

(Rédactrice : Claire SHENG)