Premières bombe H et bombe A en Chine, à Jinyintan

Publié le 2019-10-08 à 10:35  |  China Tibet Online

Si vous conduisez vers l'ouest pendant une heure et demie, le long de la vallée de la rivière Huangshui, depuis la ville de Xining dans la province de Qinghai, vous arriverez dans les prairies du Jinyintan (préfecture autonome tibétaine de Haibei), où la vue magnifique se déploie soudain plus loin sur la route : vous apercevrez le Mont Qilian au loin, avec ses pentes douces et basses à proximité et ses prairies. Cet endroit était autrefois une zone d'accès restreinte militaire sans nom. Seul le numéro "221" lui a été attribué comme nom de code. C'est là que les premières armes nucléaires ont été mises au point en Chine : la génération plus âgée de scientifiques et de techniciens a mis au point avec succès la première bombe atomique et la première bombe à hydrogène en Chine. Il s'agit du "noyau nucléaire" de la Chine.

En 1956, le Gouvernement central décida de construire une base de développement d'armes nucléaires et en 1957, il dû choisir un site dans le pays. Après avoir fait le tour des considérations, il choisit finalement le Jinyintan comme site de la base de développement de la bombe nucléaire. Entourée de montagnes, avec un sol plat au milieu, cette zone était propice à la construction d'usines et à une population clairsemés grâce à sa grande superficie. Elle était également facile à évacuer, éloignée et fermée, et donc propice à la confidentialité.

En juillet 1958, Deng Xiaoping, alors secrétaire général du Comité central du CPC, approuva le rapport de sélection du site au nom du Comité central. Il identifia la base de développement d'armes nucléaires comme étant le projet 02, nommé "XXZ" ou "221 Factory", aussi connu sous le nom de "Qinghai Mining Area", et couvrant une superficie de 570 kilomètres carrés (1 167 kilomètres carrés initialement construits). Cette zone était donc entourée de montagnes, avec une anoxie alpine et une altitude moyenne d'environ 3 300 mètres. Trois mois plus tard, plus de 2 000 cadres et combattants démobilisés des forces armées de tout le pays s'y rendirent, accélérant ainsi le prélude à l'industrie nucléaire chinoise.

À la fin des années 80, après 30 ans de construction, une base vit le jour dans la prairie du Jinyintan pour la production complète et de haute technologie à l'échelle moderne, intégrant la recherche scientifique, le logement et la production. En 1987, le Conseil d'État et la Commission Militaire Centrale prirent la décision d'abolir "221 Factory" afin de s'adapter aux changements de la situation internationale et de montrer que notre gouvernement a complètement interdit et détruit les armes nucléaires, soutenu la paix mondiale et s'est adapté au transfert stratégique de la modernisation socialiste.

Le 15 mai 1995, cette première base de développement d'armes nucléaires en Chine a été entièrement déclassée. Cette zone militaire restreinte, fermée depuis plus de 30 ans, a enfin rempli la mission historique qui lui avait été confiée à l'époque.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)