Forte demande de plants de boisement au Tibet

Publié le 2019-09-12 à 10:10  |  China Tibet Online


Un technicien de la pépinière du canton de Tangjia observe le taux de survie des plants.

Selon le Bureau des forêts et des prairies de la Région autonome du Tibet, avec la mise en œuvre du projet de boisement dans les alentours des deux fleuves et quatre rivières du Tibet, l'échelle du boisement a augmenté d'année en année et la demande de jeunes plants s'est encore accrue. À l'heure actuelle, la pépinière d'État au Tibet ne produit que 30 millions de plants par an, loin de la demande de 60 millions de plants pour verdissement d'une année.

D'ici 2025, la région autonome construira une base capable de produire plus de 10 000 mu de plants de bonnes variétés, 5 pépinières préfectorales et 30 pépinières locales. Ainsi, la superficie totale de la production de plants atteindra les 50 000 mu afin d'assurer un taux de plus de 70 % d'utilisation des principales espèces boisées, ainsi qu'un taux de reboisement admissible des plants supérieur à 95 %.


Le personnel de la pépinière de l'Académie des sciences forestières de la région autonome du Tibet installe le matériel d'irrigation.

Dans le même temps, d'ici 2030, l'établissement des institutions et des équipes de supervision des semis forestiers aux niveaux des régions, des villes et des comtés sera pratiquement achevé. Le système d'innovation technologique et de services sociaux pour les semis forestiers sera mis en place dans l'ensemble du Tibet, et les semis de boisement deviendront autosuffisants.


Les habitants du canton de Tangjia (comté de Mozhugongka, Lhassa) taillent les semis dans leur pépinière.

En février de cette année, le Commandement de la lutte contre la pauvreté du Bureau de la région autonome du Tibet a publié un avis gouvernemental exigeant clairement la construction de pépinières pour lutter contre la pauvreté. L'échelle de ces pépinières ne doit pas être inférieure à 200 mu, et la superficie d'un seul bloc ne doit pas être inférieure à 50 mu. Les 53 comtés et districts de la région autonome devront construire des pépinières afin de lutter contre la pauvreté et aider les villages pauvres à développer leur industrie de plants. D'ici là, de plus en plus de personnes bénéficieront de fruits écologiques.

(Rédactrice : Claire SHENG)