Sichuan: le premier musée de cire tibétain restaure la vie des Khampas dans le passé

Publié le 2019-05-15 à 10:38  |  China Tibet Online

L'extérieur du musée de cire, connu sous le nom de Musée de Khampa.

Le district de Litang est situé dans la préfecture autonome tibétaine de Garzê, dans la province du Sichuan. Ces dernières années, le secteur touristique y a connu un essor considérable. Récemment, le premier musée de cire tibétain au monde a été érigé à Litang afin de montrer la culture et les coutumes populaires authentiques du district.

La scène de traite au musée de cire.

« Laisser les vestiges vivre et raconter la culture. » Telle est l'intention originale de Wuzhi, créateur du musée. « J'espère qu'il y aura une salle d'exposition pour faire connaître à tous la véritable culture traditionnelle locale. Comment vivaient les ancêtres ? A quoi ressemblait la culture traditionnelle ? Beaucoup de jeunes l'ignorent. C'est une sorte de manque et de regret. Que faire afin que les gens d'ailleurs comprennent la culture locale ? A mon avis, la cire est un bon moyen de restaurer l'histoire. »

Battre le thé (méthode traditionnelle tibétaine de préparation du thé au beurre).

La construction du musée de cire a été financée par les fonds de développement touristique du district de Litang. Ce musée de cire présente principalement les scènes de la production et de la vie du peuple Litang au temps jadis. On y trouve des scènes comme la traite, le tissage de feutres de yak et le battage du thé.

Un mariage folklorique.

Auparavant, Litang était un arrêt important sur la Route du thé et des chevaux, c'est pourquoi une série de scènes de commerce et d'échanges est également présentée au musée. Récemment inauguré, ce musée de cire attire de nombreuses personnes âgées de la région nostalgiques des jours passés.

Le monde des affaires présenté au musée. Il s'agit d'une vente de main à main dans les manches.

Le musée de cire fait partie du lot de petits musées à Litang. « L'altitude de Litang est relativement élevée et il y a peu de maisons de grande surface, il est donc difficile de construire de grands musées. Voilà pourquoi nous avons opté pour des musées miniatures avec des thèmes différents. » A l'heure actuelle, en plus du musée de cire déjà achevé, des musées de sculptures sur pierre, de textiles et de poteries noires ouvriront bientôt leurs portes.

(Note de la rédaction) Les Khampas sont des Tibétains vivant dans les régions des monts du Hengduan et des trois fleuves dans le Sichuan, le Qinghai et le Tibet. La caractéristique la plus frappante d’un Khampa est qu'il est orné de fils de soie rouges ou noirs sur la tête. Il sont costauds, leur visage est ferme et leurs longs cheveux ressemblent à la crinière d'un lion.

(Rédactrice : Claire SHENG)