Shigatsé : mise en place d'une base données de patients pauvres qui ne payeront que 2 % de frais d'hospitalisation

Publié le 2019-05-14 à 09:42  |  China Tibet Online

Depuis 2016, l'administration de la ville de Shigatsé (Tibet) a avancé dans son projet de soins de santé dans le cadre d'un programme de réduction de la pauvreté, prévenant efficacement "l'appauvrissement causé par la maladie, prolongation de la pauvreté pour cause de maladie". Depuis le début du projet de lutte contre la pauvreté dans le domaine de la santé, les fonds d'assurance médicale pour les pauvres de la ville ont atteint 12,2697 millions de yuans, et le taux d'autofinancement des frais d'hospitalisation par habitant n'est que de 2 %.

Depuis 2016, 254 millions de yuans ont été investis dans 48 projets d’infrastructure de santé, y compris de nouveaux projets et des projets de reconstruction après une catastrophe; 54 millions de yuans ont été mobilisés pour soutenir le Tibet et 135 ambulances de surveillance et de transit ont été équipées pour certains hôpitaux municipaux ; 27 millions de yuans ont été investis dans des projets de diagnostic et de traitement pour les maladies d'altitude dans des hôpitaux du comté, et 32,52 millions de yuans ont été investis dans des projets de renforcement des capacités dans ces hôpitaux. La ville a pris l'initiative de réaliser la couverture complète du système de règlement immédiat des frais d'hospitalisation dans quatre niveaux d'établissements médicaux, à savoir le district, la ville, le comté et le canton.

En 2018, 811 personnes ont souffert de maladies graves dans le cadre du programme de réduction de la pauvreté en matière de santé à Shigaze City, et 770 d'entre elles ont été traitées, avec un taux de guérison de 94,9 %. 1 263 patients atteints d'échinococcose ont été opérés, 199 patients atteints de cardiopathie congénitale et 3 006 patients atteints de cataracte ont été opérés gratuitement.

En vertu du modèle de services de santé à domicile, plus de 600 000 personnes de la ville se sont inscrites, bénéficiant ainsi de services de télé-consultation et de porte-à-porte pour chaque patient pauvre atteint de maladie chronique.

Le taux de remboursement pour les maladies graves à l'hôpital est majoré à 10 %. Dans le service de consultations externes spéciales, ce taux est maintenant de 75 %. En particulier, les frais d'hospitalisation et d'accouchement des femmes enceintes et couchées, le sauvetage des nouveau-nés, la chirurgie de la cataracte et le traitement hospitalier de la maladie de Kashin-Beck chez les agriculteurs et les éleveurs seront intégralement remboursés. Grâce à l'aide des dons de bienfaisance des entreprises, les enfants atteints de cardiopathie congénitale sont traités gratuitement.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)