Premier documentaire sur le rituel de succession de Dalaï-Lama

Publié le 2019-05-07 à 09:16  |  China Tibet Online

L'ordonnance du gouvernement de la Répulique de Chine disposant que Lhamo Dhondup est le 14ème Dalaï Lama.

A l'automne 1940, la sortie du documentaire intitulé « Pèlerinage au Tibet »(西藏巡礼) à Chongqing,  l'ancienne capitale chinoise par intérim, a fait coulé beaucoup d'encre au sein des médias et du grand public.

Au cours de l'hiver 1939, Wu Zhongxin, président du Comité mongol et tibétain de la République de Chine (1912-1949), s'est rendu au Tibet afin de présider, avec Rezhen, le Bouddha vivant, la réincarnation du 14e Dalaï Lama. C'est alors que le Chongqing Central Film Studio s'est vu confier la tâche importante d'aller au Tibet pour tourner un documentaire. Cette mission a été assurée par le réalisateur Xu Souling et par le photographe Chen Jiamo, entre autres.

Une lettre offcielle entre le Chongqing Central Film Studio et le Comité mongol et tibétain de la République de Chine.

Xu Suling et son équipe furent très surpris et enthousiastes à cet égard, puis ont entamé leur trajet vers le Tibet, différent de celui d'aujourd'hui, passant par Hong Kong, la Malaisie, le Myanmar et l'Inde. Sur le chemin, ils ont enregistré de manière objective les magnifiques paysages naturels, les coutumes simples, les braves gens locaux, et les rituels religieux solennels et uniques. Ils se sont employés à ce que le soin humaniste soit reflété, et que le documentaire puisse avoir une certaine valeur d'archives. Le travail de tournage a été tellement difficile que Xu Suling, à son retour à Chongqing, est tombé gravement malade et est resté alité pendant plus d'un an.

Wu Zhongxin et le Dalaï Lama.

Il est particulièrement intéressant de mentionner que dans le film, Xu Suling et Chen Jiamo ont enregistré le rituel de succession de bouddha vivant, dit Zuochuang, du 14e Dalaï Lama. A noter aussi qu'un reportage vidéo intitulé « Visite de M. Wu Zhongxin au Tibet », actuellement conservé à l'Institut national de l'audiovisuel de Chine, comporte un long compte rendu portant sur le rituel de succession du jeune dalaï.

Lors du rituel le 22 février 1940, Wu Zhongxin était assis sur un coussin d'environ un mètre de haut, à gauche du Dalaï Lama, vers le sud et parallèle à celui-ci, conformément à la règle. Tandis que Rezhen, le Bouddha vivant, s'asseyait à droite du Dalaï Lama et vers l'ouest. Silun, le haut fonctionnaire, restait, lui, aux côtés de Rezhen mais sur un coussin plus bas.

Pendant la visite de Wu Zhongxin au Tibet, il a discuté avec Rezhen (également un régent) et les ministres du Kashag (l'administration centrale tibétaine), afin d'exprimer l'attitude ferme et l'autorité absolue du gouvernement central de Pékin sur la sélection du successeur de Bouddha vivant, sur la demande à Pékin d'exempter le tirage au sort, ainsi que sur la fixation des sièges pour le rituel dit Zuodian, etc. En somme, ce film constitue l'un des témoignages les plus autoritaires et les plus convaincants de l'histoire moderne tibétaine.

Cette année-là, le film est sorti en Chine et également à Kalimpong (ville indienne). Le tournage de ce film spécial a été plébiscité par toutes les parties prenantes.

(Rédactrice : Claire SHENG)