Internet ne souffre pas « du manque d'oxygène » sur le haut plateau

Publié le 2019-02-11 à 13:50  |  China Tibet Online

L’économie numérique suit l’agriculture et l’industrie comme la principale forme économique. Dans la vague d'information, le Tibet améliore vigoureusement son infrastructure d’information et embrasse activement l’Internet, accélère la large utilisation de technologies telles que l'Internet des objets, le « cloud computing » et le « big data ».

Le Tibet a achevé le projet de gouvernement électronique (phase I), construisant « un seul réseau » connectant l’ensemble du pays, connectant les villages et les cantons, la couverture horizontale du gouvernement électronique de chaque département. Le taux de connectivité à la large bande des villages administratifs au Tibet est de 96 %. À l'heure actuelle, 792 programmes peuvent être effectués en ligne au niveau de la région autonome du Tibet.

Selon les statistiques, 27 comtés au Tibet ont été identifiés comme des comtés ruraux de démonstration complète du commerce électronique national. En 2018, l'investissement dans les technologies de l'information de l'ensemble du Tibet s'élevait à 5,4 milliards de yuans (soit plus de 0,7 milliards d’euros). L'industrie numérique a réalisé une valeur ajoutée de 2,02 milliards de yuans (soit plus de 0,26 milliards d’euros), avec une croissance de 25,1 %, les frais liés à la consommation d'informations ont atteint 6 milliards de yuans (soit plus de 0,78 milliards d’euros). L’essai des quatres plateformes des activités principales commerciales du projet de commerce électronique dans la région autonome du Tibet est en marche, et en 2018, le chiffre d'affaires de cette plateforme a atteint 4,1 milliards de yuans (soit plus de 0,5 milliards d’euros).

La pratique a prouvé qu’Internet ne souffre pas « du manque d'oxygène » sur le haut plateau. À l'avenir, le Tibet veut construire un parc de démonstration de l'économie numérique régionale, construire une plateforme de service public pour les petites et moyennes entreprises, s'efforcer d'atteindre une consommation sociale totale de plus de 6,5 milliards de yuans (soit plus de 0,85 milliards d’euros), avec la croissance de l'économie numérique de plus de 30 %.

(Rédactrice : Lucie)