La version chinoise de Voice 2018 remportée par un Tibétain

Publié le 2018-10-11 à 13:09  |  China Tibet Online

Tenzin Nyima, candidat tibétain et gagnant de la version chinoise de The Voice 2018.

Le 7 octobre dernier, lors de la finale de la version chinoise de The Voice 2018 tournée au stade olympique national, surnommé le “Nid d’oiseau”, Tenzin Nyima, originaire de la préfecture autonome tibétaine de Huangnan de la province du Qinghai, a battu ses rivaux grâce à sa performance remarquable. Tenzin Nyima devient donc le 2e gagnant d’origine tibétaine qui remporte la compétition, succédant ainsi à Zahi Bing Zo, gagnant de l’édition 2017. Il est le premier candidat originaire de la province du Qinghai à être couronné depuis la création de l’émission en Chine, il y a 7 ans.

Même si Tenzin Nyima n’a jamais pu suivre de formation dans une école de musique, il baigne, depuis sa plus tendre enfance, dans une atmosphère familiale emplie de musique et de chansons, d’autant plus que sa grand-mère jouit d’une certaine renommée dans son village grâce à sa belle voix. Cet environnement a fait naître chez lui l’envie de faire connaître les chants locaux, remixés avec de la musique pop, à un public de plus en plus curieux.

Lors de la première manche de la finale, Tenzin Nyima a coopéré avec son tuteur Li Jian pour chanter Shui Liu Zhong Sheng, une interprétation qui a littéralement charmé les spectateurs. Pour la deuxième manche, le jeune tibétain a interprété Nian Qin En (Merci aux familles qui m’ont élevé), faisant preuve de sa virtuosité. Pour la dernière manche, il a fusionné trois chansons afin d’interpréter l’histoire mythique d’un enfant de l’Himalaya, ce qui a poussé les spectateurs à chanter avec lui. Le spectacle a atteint son apogée lors du refrain qui lui a valu une vague d’applaudissements.

Résultat : 77% des votes en faveur de Tenzin Nyima, qui a autant séduit le jury de professionnels que la grande majorité des spectateurs sur place. (13 883 votes au total).

Malgré sa joie, le candidat a su rester humble lors de son discours de victoire.

( Rédacteur : Samuel )