« La vie aujourd'hui est plus douce que le miel »

Publié le 2020-10-10 à 15:20  |  China Tibet Online

« Voici à quoi ressemblait notre maison il y a 10 ans. C'est une photo que ma fille aînée a prise lorsqu'elle est allée à Chengdu. C'est une scène de notre famille célébrant le Nouvel An tibétain... » Tsering  Dondrup parle joyeusement des photos dans le cadre. « D'après ces photos, vous pouvez voir que la vie de ma famille s'améliore de plus en plus. La vie aujourd'hui est plus douce que le miel. »


Tsering Dondrup et sa femme Tsomo.

Tsering Dondrup, 48 ans, est un villageois du village de Jiru, dans la ville de Gampa dans le district de Gampa de la ville de Shigatsé, au Tibet. Il y a 4 cadres photo dans son salon. Les photos témoignent des changements dans la vie de sa famille ces dernières années.


Tsomo qui trie des marchandises dans son magasin.

« La maison a été construite en 2015. Elle couvre une superficie de plus de 400 mètres carrés. Le deuxième étage est utilisé pour la vie quotidienne, et au premier étage se trouvent notre boutique et le salon de thé. » Tsering Dondrup a dirigé le premier magasin du village il y a 18 ans. Sa taille est également en expansion. Avec la mise en œuvre du projet de construction d'une société de bien aisance à tous les égards dans les villages ces dernières années, il y a de plus en plus de travailleurs étrangers dans le secteur de la construction. Tsering Dondrup a donc ouvert un salon de thé. En 2019, le revenu familial de Tsering Dondrup a atteint plus de 100 000 yuans (environ 12 600 euros).


Des plantes vertes dans le salon de Tsering Dondrup.

Afin d'avoir assez d'énergie pour faire plus de choses, en 2019, Tsering Dondrup a confié plus de 30 moutons Gampa de sa propre famille à la coopérative du village pour réaliser un élevage centralisé. Ses deux filles sont déjà grandes et travaillent, sa vie de famille est florissante, et Tsering Dondrup a encore de nombreux objectifs pour la vie.


Des courtepointes en laine fabriquées par la filature et la teinture de Tsomo.

« Pour ce qui est de moi, je vais changer de smartphone, et ma fille m'apprend à tourner des vidéos afin de garder des souvenirs de ma vie. J'ai aussi l'intention d'emmener ma femme voyager dans les grandes villes comme Chengdu pour aller voir les montagnes et les rivières de la patrie », dit Tsering Dondrup en parlant de ses attentes pour sa vie future.


Des résidus de lait séchés faits par Tsomo.

(Rédactrice : Claire SHENG)