« Ici, c'est l'endroit le plus confortable ! »

Publié le 2020-08-10 à 11:50  |  China Tibet Online


En photo : le Centre de services de soutien centralisé pour les personnes démunies du district de Dêngqên.

Tsewang Tashi, 62 ans, fait partie des familles bénéficiant des « cinq garanties » du canton de Sertsa, dans le district de Dêngqên, à Chamdo, au Tibet. Âgé de 58 ans, ce vieil homme a quitté ses proches pour se rendre au Centre de services de soutien centralisé pour les personnes démunies du district de Dêngqên. Maintenant, le vieil homme vit ici une vie sans précédent : une vie fiable, sûre et heureuse dans sa vieillesse.

« Nous mangeons tous les jours des repas différents. Des experts médicaux organisent une clinique gratuite tous les mois pour offrir des examens physiques. La vie est très heureuse », dit Tsewang Tashi.

Le Centre a été mis en service à la fin 2015, intégrant les soins infirmiers, de réadaptation et palliatifs. C'est l'un des projets de subsistance les plus importants du district de Dêngqên mis en place ces dernières années. Actuellement, 183 personnes âgées vivent ici.


En photo : les personnes âgées dans le Centre de services de soutien centralisé jouant au billard dans la salle ensoleillée.

Le Centre de services de soutien centralisé dispose d'un environnement d'hébergement confortable et propre. En fonction des besoins réels des personnes âgées, il est également équipé d'une salle de soins médicaux, d'une salle de soins spéciaux, d'une salle de fumigation, d'une salle de loisirs, d'un service de coiffeur, d'une salle de couture, d'une salle de réception de visite, d'une salle manuelle, d'un service de soins infirmiers, d'un restaurant, d'une buanderie, d'une salle de repos, d'une salle de dossier, d'une petite cuisine et d'une salle chaude en hiver et fraiche en été.

« J'ai vécu dans le Centre de services de soutien centralisé pendant 4 ans. C'est ma propre maison ici. » Après le déjeuner, Tsewang Tashi est sorti du restaurant en tournant son moulin à prières. Il a l'habitude de se réunir avec les personnes âgées du centre dans la salle ensoleillée pleine de fleurs et de plantes. Ensemble, ils discutent, jouent aux échecs, jouent au billard et s'amusent bien.


En photo : les personnes âgées se rassemblent pour jouer au poker après le déjeuner.

Kelsang Dechen, responsable du centre, dit qu'en matière des cinq garanties concernant la nourriture, l'habillement, le logement, les soins médicaux et l'inhumation des personnes vivant dans une pauvreté extrême, le centre dispose d'une personne chargée de cuisiner les aliments, l'hygiène des chambres et des vêtements est assurée par un personnel spécial, et les malades sont envoyés aux hôpitaux du district, aux hôpitaux de la ville ou aux hôpitaux des autres régions du pays pour recevoir un traitement en fonction de la gravité de leurs maladies. Chaque mois, des experts de l'Hôpital populaire du district et de l'Hôpital de médecine tibétaine organisent une clinique gratuite.

Le Centre est une institution publique entièrement financée par le gouvernement. Le gouvernement paie toute la nourriture, les vêtements, le logement, les soins médicaux et le transport des personnes âgées. Les individus n'ont pas besoin de payer aucune part des frais.

Ce n'est que cette année que Tsewang Tashi a montré certains signes de maladie. Avec l'aide du centre, Tsewang Tashi et 11 de ses compagnons du centre se sont rendus à l'Hôpital de Chine occidentale de Chengdu pour passer un examen complet.

Toutes les personnes âgées du centre sont membres du « nouveau système médical coopératif rural » (The new rural cooperative medical insurance, NCMS). Les frais médicaux des personnes âgées souffrant de maladies graves sont exemptés en partie grâce au NCMS. Le reste est entièrement pris en charge par les départements des affaires civiles.


En photo : le personnel aidant une personne âgée à se déplacer.

Kelsang Chodron, dans la soixantaine, a de plus en plus de difficulté à se déplacer en raison de jambes et de ses pieds qui lui font mal. Une fois arrivés au centre, ses problèmes d'alimentation et de vie quotidienne ont été complètement résolus.

« Ici, c'est l'endroit le plus confortable ! » dit Kelsang Chodron.

« Les personnes âgées mangent, s'habillent, vivent et reçoivent des soins ici. Lorsqu'elles sont gravement malades, le centre doit aviser sans délai leurs proches ou parents éloignés pour qu'ils viennent faire leurs adieux. Dans la mesure du possible, des dispositions appropriées devraient être prises conformément aux souhaits des personnes âgées et aux coutumes funéraires locales », dit Kelsang Chodron, qui ajoute que tout le personnel s'efforce de construire une maison chaleureuse pour les personnes âgées seules.

(Rédacrice : Claire SHENG)