Nouvelle génération du village de Daman

Publié le 2019-07-11 à 15:06  |  China Tibet Online


Dradul pratique des pas de danse avec ses amis.

Dradul, né à Jilonggou, à la frontière sino-népalaise, était un Daman apatride. En tibétain, Daman signifie « les descendants de cavalerie » qui ont voyagé dans la région frontalière entre la Chine et le Népal. En 2003, 86 Damans issus de 47 ménages ont acquis la nationalité chinoise, mettant fin à un siècle d' « histoire errante » et accueillant une nouvelle vie.

Depuis lors, Dradul s'est inscrit à l'école et est devenu l'un des premiers étudiants du village de Daman. Après avoir obtenu son diplôme de l'école normale de Tonghua du Jilin, le jeune homme de 27 ans est retourné dans son pays natal, le village de Chongdui (également appelé village de Daman), situé dans le district de Gyirong (Shigatse), et travaille dans une entreprise de télécommunications non loin de son domicile.

Dradul ressemble beaucoup à la star de cinéma indienne Shahrukh Khan, qui possède une personnalité joyeuse, sait chanter et danser. Une tentative involontaire sur l'application Tik Tok, une plate-forme de vidéos courtes, a fait sa réputation de « Shahrukh Khan du village de Daman ».

Doté d'un esprit vif, Dradul a trouvé des opportunités dans ce succès inattendu. Dans son temps libre, il se refère aux œuvres de Shahrukh Khan pour les étudier et les imiter avec soin. Il a également fait appel à des amis de son village pour publier leurs propres vidéos courtes. Très vite, le nombre de ses abonnés sur la plate-forme a dépassé les 14 000, jusqu'à ce que la compagnie de show-business de Lhassa vienne à sa porte pour parler de coopération.

Quand il s'agit de son développement futur, Dradul a déclaré qu'il envisageait de développer cette carrière à Lhassa et au-delà avec ses amis passionnés par la chanson et la danse.


Lhapa Dondrup enseigne la peinture aux enfants de maternelle.

Quant à Lhapa Dondrup, qui avait quitté Jilonggou en même temps que Dradul et s'était rendu à l'intérieur du pays pour faire ses études, il a envie de rester. Lhapa Dondrup a déclaré qu'il avait beaucoup de chance car il a obtenu la nationalité chinoise en 2003. Il a pu bénéficier de l'enseignement obligatoire comme les autres enfants tibétains et de l'enseignement supérieur pour les enfants de familles pauvres. Il a fait un BTS grâce à l'aide du pays. Aujourd'hui, il est instituteur en maternelle.

« J'aime beaucoup peindre. J'espère enseigner aux enfants la science et la culture. En même temps, je veux leur transmettre le rêve de devenir peintre. J'espère que les enfants auxquels j'enseigne deviendront étudiants univesitaires afin de pouvoir voir les merveilles du monde et aller toujours plus loin », a déclaré Lhapa Dondrup. Les enfants d'âge scolaire du village de Daman sont tous inscrits à l'école. Dans le jardin d'enfants où il enseigne, 12 enfants viennent de ce village.

(Rédactrice : Claire SHENG)