Pain farci : remerciements au 18e Corps d'armée

Publié le 2019-07-01 à 15:08  |  China Tibet Online

Le comté de Batang, dans la préfecture autonome tibétaine de Ganzi, province du Sichuan, est situé dans l'arrière-pays du plateau Qinghai-Tibet, le long de la partie supérieure du fleuve Jinsha. C'est ainsi la frontière de trois provinces : le Sichuan, le Yunnan et le Tibet.

Les pains farcis "Tuanjie Baozi" sont une spécialité du comté de Batang. À la différence des petits pains farcis communs, les pains de Batang sont très gros, tellement gros qu'un cuiseur vapeur ne peut en contenir qu'un seul. Un pain de Batang peut nourrir jusqu'à 10 personnes.

Lorsqu'ils sont entrés au Tibet, le 18e Corps d'armée était discipliné et jouissait d'une grande réputation parmi la population locale. Afin d'exprimer leur profonde amitié pour "Jinzhuma", c'est ainsi qu'ils appelaient l'Armée populaire de Libération, les habitants de la région les ont accueillis tout au long de leur passage et ont préparé des pains farcis pour leurs invités. Le pain farci est fait de viande, de farine de blé, de farine de maïs, de pommes de terre, d'oignons, d'ail, de gingembre, de poivre, de haricots, de badiane, etc.

Les cuiseurs des foyers étaient petits et ne pouvaient cuire que des quantités limitées, ils ont donc dû emprunter des grands cuiseurs dans les temples. Les brioches sont rondes ou en forme de pentagone.

Afin de montrer l'amitié tissée entre l'armée et le peuple, ainsi que l'amitié tissée entre toutes les nationalités, la population locale a appelé ce gros pain farci "Tuanjie Baozi". Quand le 18e Corps d'Armée passait par le comté de Batang, c'était au moment de la fête des bateaux-dragons. D'où la coutume actuelle chez les locaux de faire un réveillon avec des pains farcis. Ainsi, les pains farcis sont devenus un mets de festivité pour les habitants locaux, et une spécialité de la région.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)