Les « montagnards » de Wudu déscendent de la montagne

Publié le 2019-03-15 à 11:10  |  China Tibet Online

Les maisons sur le site de relocalisation sont disposées en forme de lotus.

Les bâtiments de deux étages rouges et blancs sont bien agencés. Les drapeaux à prières colorés se balancent au gré du vent.

Le district tibétain de Pingya de la zone de Wudu (Longnan, Gansu) est situé à flanc de montagne sur la rive sud du fleuve Bailong. Parmi les 9 villages administratifs du district, 8 villages étaient dispersés vers l'ouest sur les collines de 1 100 à 3 200 mètres d'altitude.

Yang Yuying, qui se surnomme elle-même « la montagnarde », a rappelé que les maisons sur la montagne étaient en argile et bois. Par temps venteux et pluvieux, bien qu'elles servaient d’abri, ces maisons ne résistaient pas au froid ou à la chaleur. Par rapport à ce cadre de vie, ce qui donne mal à la tête à Yang Yuying était plutôt la source de revenu. Les terres disponibles sur la montagne sont rares, et toute sa famille ne comptait que sur 200 mètres carrés de terre pour se nourrir.

En ce qui concerne le projet de relogement à Pingya, l’investissement total est de 469 millions de yuans (environ 63 millions d’euros), couvrant une superficie d’environ 50 hectares. Le projet comprend notamment cinq types d’appartement allant de 80 mètres carrés à 160 mètres carrés.

« Au début du projet, les habitants préféraient continuer à vivre dans les montagnes », a déclaré Wang Sibao, secrétaire du Comité du PCC du district. Sachont que dans ce district purement tibétain de la zone de Wudu, se répandent des pensées relativement conservatrices et traditionnelles. « La plupart des habitants s'inquiétaient du fait qu'après être descendu la montagne, il n'y aura plus de terre pour nourrir leur famille. »

Les habitants du village cousent des objets hôteliers dans un atelier à côté du site de relogement. 

Afin de résoudre les problème engendrés par les relogements, le gouvernement local a rendu au maximum les terres agricoles montagnardes aux forêts, et a cultivé 933 hectares de frênes épineux. Dans le même temps, des ateliers d’artisanat y ont été introduits pour fabriquer des produits d'hygiène jetables et des vêtements hôteliers.

Parmi deux rangées de femmes dans un atelier, on remarque Wang Jianping, un garçon né dans les années 1990. Assis devant une machine à coudre électrique, il coud des pantoufles.

D’après Wang Jianping, il n'a pas pu terminer le collège en raison de son handicap aux jambes et aux pieds. Il avait tenté de trouver du travail ailleurs mais en vain. Fin 2018, après que Wang Jianping et sa famille aient emménagé dans un bâtiment de deux étages, il était impatient de participer au cours de formation à la couture. Il a ajouté qu'aujourd'hui, il peut aussi être autonome. « Gagner 2 500 yuans (environ 333 euros) par mois est un nouvel espoir pour moi. »

Li Jidi Zhuoma, qui s’est rendue ici après son mariage il y a 10 ans, était habituée à la vie en montagne. Voilà l’origine de sa panique après son déménagement dans un appartement de 160 mètres carrés. Elle explique que son mari est alité dû à un accident, et que ses beaux-parents et ses trois enfants ont besoin d’elle. Si elle abondonne l’agriculture, et qu’elle ne peut pas travailler dans une usine, de quoi vivra sa famille ?

Avec l'aide de parents et d'amis, Li Jidi Zhuoma a pu transformer le salon au premier étage de la maison en supermarché et elle vend maintenant des snacks et des produits de première nécessité.

Selon Wang Sibao, en 2018, le projet de relogement est entré dans sa phase finale, et son personnel a effectué pas moins de 30 visites à domicile dans chaque foyer du district. Aujourd'hui, 1 236 ménages, soit 5 731 personnes, ont été relogés. Il révèle que la prochaine étape consisteras à accroître les efforts pour développer des fermes écologiques vertes, à renforcer l'économie collective du village, et à exploiter les ressources culturelles traditionnelles, afin d’assurer que le multicanal atteigne l'objectif de « reloger, stabiliser et s’enrichir ».

(Rédactrice : Claire SHENG)