Une vie différente de Galao

Publié le 2019-01-23 à 13:34  |  China Tibet Online

« Mon ancienne maison était une maison désuète de deux étages. On élevait du bétail en bas et on vivait à l'étage. La maison avait de vieilles fissures et souvent des fuites. » Ceci est une description de Galao, un fermier de 71 ans qui a vécu dans le comté de Leiwuqi depuis plusieurs générations. Assis devant le poêle, son expression est agréable. Cependant, dans ses yeux heureux, on peut voir l'amertume du passé.

Cette année, son fils et lui ont quitté leur maison située à flanc de montagne pour s'installer dans le village administratif de Nanda, à Sando. C'est l'un des 41 sites de réinstallation pour réaliser la réduction de la pauvreté dans le comté de Leiwuqi. En emménageant dans cette nouvelle maison, ils ont seulement apporté une boîte en bois avec quelques vêtements.

Galao dit : « la moindre des choses comme une petite théière ou un pot de riz, et d’autres comme un lit ou une télévision. Avant de nous établir ici, presque tous nos besoins quotidiens étaient comblés dans la nouvelle maison. » En plus de la prise en charge de la vie matérielle, il a également été désignés comme responsable des tâches de nettoyage au village, et revevant un revenu fixe.

En outre, son fils a suivi une formation gratuite de conduire des excavatrices, organisée par le Bureau municipal des ressources humaines de Qamdo, lui permettant de travailler pendant la saison creuse des missions agricoles pour aider sa famille.

Galao dit aussi que bien qu’elle a déménagé, mais sa maison n’est pas si loin, et elle peut encore retourner chez lui pour les travaux d’agriculture.

Chimed Drolma vit une situation semblable. Elle fait partie des ménages pauvres du comté de Traya de Qamdo. Comme les pâturages sont les principaux travaux, mais que la main d’œuvre n’est pas disponible, le cadre de vie est difficile, et l’accès à la nourriture et à l’eau est difficile, tout comme obtenir des soins médicaux et aller à l'école.

Cette année, la famille de Chimed Drolma a déménagé au site de réinstallation de Tang Kyungzêdans la ville de Yêndum, chef-lieu du comté de Chagyab. Il y a 45 grands immeubles ici et plus de 5 000 pauvres du comté ont été réinstallés ici.

La famille de Chimed Drolma ont reçu une maison de plus de 80 mètres carrés. Elle dit : « Mes beaux-parents sont vieux, mon enfant est encore à l’école, et maintenant, en plus de la subvention du travail écologique de 3 500 yuans par mois à la maison, le comté a également arrangé pour moi un emploi de bien-être public, avec un revenu mensuel de 1600 yuans. »

Le chemin de la vie n’est pas fait que de chagrin, et les moments heureux viennent toujours par inadvertance pour réchauffer le cœur des gens. Nous sommes reconnaissants, et nous gardons un coeur rempli d'amour pour embrasser le bonheur et lui permettre d’illuminer notre vie et celle des autres.

(Rédactrice : Lucie)