Héritier de la broderie de Xining : la culture de plateau m’appartient

Publié le 2019-01-10 à 16:44  |  China Tibet Online

« Quand la famille royale thaïlandaise a mis la main sur la broderie de Xining, elle a été éblouie par sa beauté et a voulu venir à la province du Qinghai pour voir notre industrie artisanale », a déclaré fièrement Yang Shaopeng, un commerçant occupant la route commerciale sino-thaïlandaise depuis longtemps.

Cet art « du bout des doigts », qui aurait amené la famille royale thaïlandaise à venir au Qinghai, provient de Chen Yuxiu, un héritier de la broderie âgé de 43 ans.

D’après Chen Yuxiu, la différence entre la broderie de Xining et les «quatre broderies célèbres» traditionnelles réside dans la diversité des cultures des minorités ethniques au Qinghai, de manière que la broderie locale est plus simple au niveau du tricotage et que la variété de couleurs y est plus omniprésente.

De plus en plus de gens ont apporté la broderie de Xining à l'étranger comme «cadeau du plateau». C’est pourquoi Chen Yuxiu apporte toujours de nouveaux éléments dans son artisanat et ses motifs de broderie, dans l'espoir de permettre à davantage de personnes de voir les différentes cultures du plateau.

Xu Yasiqi, étudiante au Canada, apporte chaque année à ses camarades de classe des dessous de verre, des châles ou encore des sachets parfumés autour de la broderie de Xining. « Ils adorent ces petits cadeaux et sont très intéressés par les éléments sur notre culture ethnique. Il y en a quelques-uns qui veulent même se rendre au Qinghai avec moi pour apprendre la broderie », raconte Xu Yasiqi.

« De fait, la broderie est chargée de la vie et de l'histoire sur le plateau, exprimant ainsi la bénédiction pour une vie merveilleuse. » Au yeux de Chen Yuxiu, l'industrialisation de la broderie est très prometteuse dans le contexte de la construction d’un corridor de l'industrie culturelle des ethnies tibétaine, des Qiang et des Yi.

Selon les statistiques du département de la culture et du tourisme de la province du Qinghai, jusqu’au premier semestre de cette année, le nombre d’employés d’entreprises culturelles dans les zones de minorités dans le corridor de l'industrie culturelle (dans le secteur du Qinghai) est passé de 30 000 à 44 000.

"J'espère que nos broderies pourront devenir un porteur qui permettra de faire connaître la culture spécifique du plateau dans le monde entier. J’espère également que davantage de gens comprennent la culture du Qinghai. Ainsi, l'art dont nous sommes les héritiers deviendra le messager entre la Chine et le reste du monde”, a déclaré Chen Yuxiu.

( Rédacteur : Samuel )