Huit ans après le séisme, comment vivent les habitants de Yushu ?

Publié le 2018-12-17 à 15:17  |  China Tibet Online

Le 3 décembre, nous avons visité une ville qui était autrefois couverte de blessures. La température de Yushu en hiver n'est pas élevée. Il y a beaucoup de véhicules et de gens qui marchent dans les rues. Les vendeurs de rues et les bâtiments soignés révèlent les changements qui se sont produits dans cette ville en reconstruction.

Une maison effondrée lors du tremblement de terre de Yushu au Qinghai.

« La reconstruction après la catastrophe a fait un bond de 20 ans dans le développement de Yushu. » Beaucoup de gens apprécient le nouveau Yushu. Les nouvelles maisons sont chaleureuses, le transport est pratique, les quartiers sont complets... Aux yeux des vieux habitants de Yushu, les rues de Yushu changent, la vie à Yushu change, et les idées du peuple Yushu sont également en train de changer.

Karma Wensuo : dans ma nouvelle maison, l'hiver ressemble à l'été

Karma Wensuo a 53 ans. Le village Tashi Datong, où il vit, a été le plus durement touché par le tremblement de terre de Yushu. Presque toutes les maisons du village ont été détruites. Après les travaux de reconstruction, Karma Wensuo et les autres villageois ont emménagé dans de nouvelles maisons.

Le logement a été un élément clé de la reconstruction de Yushu après la catastrophe. Dans la nouvelle ville de Yushu, 44,5 % des terrains ont été assignés pour bâtir des résidences. Au total, 13 701 familles ont été réinstallées. La superficie totale de construction est de 1,1 million de mètres carrés.

La nouvelle demeure de Karma Wensuo se trouve dans un immeuble résidentiel dans la zone de construction unifiée. Sa pièce regorge de meubles et de décorations tibétaines. Divers pots de fleurs occupent tout l’espace du balcon. « En hiver, la nouvelle maison est aussi chaude qu’en été. Les fleurs peuvent continuer à pousser et n'importe quelle plante peut pousser ici. » La « chaleur » est la plus grande impression de Karma Wensuo à l’égard de sa nouvelle maison.

Karma Wensuo a déclaré aux journalistes qu’auparavant, le chauffage de la maison dépendait de la combustion de bouse de vache dans un poêle. Il devait ajouter de la bouse de vache toutes les 20 minutes environ. Or, personne n’en ajoutait pendant la nuit. Maintenant, que ce soit dans la zone de construction unifiée ou dans la zone de construction autonome, le nouveau mode de chauffage de la maison de Yushu est passé de « poêle en combustion » à chauffage par ventilation.

« Nous avons introduit le chauffage central à grande échelle, des usines de traitement des eaux usées et d'autres infrastructures lors de la reconstruction », Tuding Qingmei, le directeur du bureau d'administration de la ville de Yushu, s'est exclamé. « Ces installations n'étaient pas ici avant le séisme. »

La nouvelle maison de Karma Wensuo après le séisme.

Tsai Yongzang : je peux acheter n'importe quoi près de ma nouvelle maison.

La chose le plus satisfaisante pour la femme du fils de Karma Wensuo, Tsai Yongzang, dans le nouveau Yushu est le transport commode et le développement des quartiers. « Avant, pour acheter quelque chose, il fallait aller à l'endroit désigné, il fallait plus de 20 minutes pour aller au marché aux légumes. Maintenant, il y a des magasins d'alimentation, de nourriture, de vêtements à la porte du quartier... C’est beaucoup plus pratique, car on peut acheter n'importe quoi. »

Dans la construction du nouveau Yushu, les moyens de subsistance des citoyens, les installations de service public, les routes et les infrastructures municipales ont été étroitement liées à la vie de la population, et ont fait partie des priorités absolues lors de la construction des quartiers. Après la reconstruction, les installations de service public prévues par Yushu couvrent une superficie de 129,4 hectares. Cette surface n’était 3,4 fois avant le séisme.

En outre, la zone de transport du nouveau Yushu est de 149,6 hectares, alors que la zone couvrait 79,3 hectares avant le séisme, soit une augmentation de 88,7%. « Désormais, à l'exception des zones pastorales, les routes en terre du village ont été remplacées par des routes en asphalte, » dit Karma Wensuo.

Le nouveau Yushu.

Angge : les idées du peuple de Yushu sont en train de changer

Angge, le directeur du Comité permanent de la préfecture de Yushu, est originaire de Yushu. Il a consacré 28 ans à la construction de Yushu.

Ce qui a donné l’impression la plus profonde à Angge, c'est la transformation des idées du peuple Yushu. « Dans le passé, les agriculteurs et les gardiens ne chérissaient pas l’éducation de leurs enfants. Ils pensaient que lorsqu'un enfant atteignait l'âge de huit ans, il devenait une force de travail pour sa famille. Maintenant, ils prennent non seulement l’initiative d’envoyer leurs enfants à l’école, mais beaucoup de parents dans des zones pastorales isolées veulent même permettre à leurs enfants étudier à l'école en ville et vont jusqu’à louer une maison en ville. »

« Un autre changement est l'accent qui est mis sur la protection de l'environnement écologique. La sensibilisation du peuple Yushu à l’égard de la protection de l’environnement a augmenté. Les phénomènes non civilisés tels que les gens qui jettent des ordures un peu partout ont disparu », ajoute Angge.

« À l’heure actuelle, Yushu a réussi à créer avec succès une “ville nationale de la santé”. Nous mettons tout en œuvre pour promouvoir la création d’une ville nationale civilisée », dit Tuding Qingmei.

(Rédactrice : Lucie)