Litang au Sichuan : un "professeur d'anglais" vient au village

Publié le 2018-12-03 à 11:17  |  China Tibet Online

Tôt le matin, dans le jardin d'enfants du comté de Litang, province du Sichuan, la douce voix des enfants discutant en anglais se fait entendre. Ren Min, qui assume le rôle provisoire de secrétaire de l'école et de professeur d'anglais, profite de la matinée pour donner des cours d'anglais à 25 élèves.

"Si nous avions un professeur d'anglais, nous serions une crèche trilingue en chinois, tibétain et anglais", plaisantait Qogco, enseignante venant d'être affectée à la crèche récemment ouverte depuis le 1er septembre. Se tenant à proximité, Ren Ming, le "secrétaire du village", entendit la conversation et se dit qu'en tant que diplômé du Collège Normal ayant un sens particulier pour l'éducation, il pourrait bien en profiter pour donner des cours d'anglais aux enfants. Ren Min décida alors de  partager ses idées avec Qogco.

"Les professeurs ont été très heureux d'entendre l'idée de Ren Min. En dehors de l'enseignement quotidien bilingue à la crèche, les enseignants donnent chaque semaine un cours d'anglais aux enfants, avec comme matériel pédagogique récréatif des chansons sur l’alphabet en anglais, des conversations simples, etc. L'objectif est de permettre aux enfants d'avoir un contact avec des choses nouvelles et d'avoir une vision plus large du monde qui les entoure ", a déclaré Qogco.

On apprend que depuis sa création, la crèche du village XiaRu a bénéficié de l'attention et du soutien de tous bords. Grâce à divers efforts, une équipe du village a collecté pour la crèche plus de 2000 yuans de livres, articles de papeterie, jouets et autres produits pédagogiques. En septembre 2018, le Bureau judiciaire de la préfecture de Garze, l'organisme qui a parrainé la crèche, a fait fabriquer plus de 7 000 yuans d'uniformes et de cartables pour 25 enfants en maternelle et dans les écoles maternelles.

Aujourd'hui, 25 élèves sont inscrits au jardin d'enfants XiaRu. Ils accueillent les visiteurs en chinois, tibétain et anglais dès leur arrivée. Aux yeux des villageois, la crèche du village de XiaRu est "aussi bien que celles de la ville !"

(Rédactrice : Lucie)