Le monastère de Ruiying : un monastère de l’école Gelugpa

Publié le 2018-09-17 à 10:09  |  China Tibet Online

Le monastère de Ruiying se trouve dans la commune de Fosi de la préfecture autonome mongole de Fuxin, dans la province du Liaoning.

La statue de bouddha au sein du collège monastique dit Dratsang

La construction du monastère de Ruiying a été inauguré par le premier tulkou Tenpa Namgyal lors de la 8e année de règne de l’empereur Kangxi, en 1669. Il a fallu attendre sa 44e année de règne pour que le monastère soit achevé.

Selon les archives, les activités bouddhiques du monastère ont atteint leur apogée sous le règne de l’empereur Daoguang. A l’époque, 3 600 lamas renommés y habitaient, sans compter les nombreux autres lamas moins connus. Ainsi, ce fameux monastère était devenu le centre oriental du bouddhisme tibétain.

Après plus de 180 années de travaux d’agrandissement, le monastère de Ruiying se compose aujourd’hui de 97 palais, soit environ 1 620 salles. Le tout forme un complexe architectural imposant et spectaculaire.

Le monastère est un chef-d’oeuvre de l’architecture tibétaine, mongole et Han. Les nombreuses antiquités qui y sont conservées constituent non seulement un reflet des caractéristiques artistiques et culturelles traditionnelles de l’ethnie mongole, mais aussi d’un mélange des cultures de différentes ethnies, laissant entrevoir l’amitié de longue date qui unit ces peuples.

(Rédactrice: Caroline)