Le PM évincé du Sri Lanka est réinvesti de ses fonctions, mettant fin à 50 jours d'impasse politique

Publié le 2018-12-16 à 16:38  |  French.china.org.cn

  Le chef du Parti national uni (UNP) sri lankais Ranil Wickremesinghe, qui avait été évincé de son poste de Premier ministre fin octobre, a été à nouveau investi de ses fonctions par le président Maithripala Sirisena ce dimanche, mettant ainsi fin à une crise politique de deux mois qui avait éclaté après son licenciement surprise.

  M. Wickremesinghe a prêté serment au secrétariat présidentiel dans la capitale Colombo, alors que des centaines de ses partisans s'étaient rassemblés devant le bâtiment.

  Des législateurs de l'UNP ont déclaré à la presse que la nomination de leur leader avait restauré la démocratie dans le pays et que le nouveau gouvernement se concentrerait maintenant sur le renforcement de l'économie et la présentation de nouvelles propositions.

  Le Sri Lanka a traversé une période de troubles politiques lorsque M. Wickremesinghe a été licencié de manière inattendue et remplacé par l'ancien président Mahinda Rajpaksa.

  Un nouveau gouvernement intérimaire avait également été investi dans la foulée.

  L'UNP a affirmé que le renvoi de M. Wickremesinghe par le président Sirisena était inconstitutionnel puisqu'il détenait une majorité au Parlement.

  Samedi, M. Rajapksa a démissionné de ses fonctions de Premier ministre après que la Cour suprême a ordonné vendredi dernier de poursuivre une suspension temporaire contre lui et son gouvernement jusqu'à ce que l'affaire soit entendue en janvier.

  L'ancien président, prenant note de ce verdict, a indiqué qu'il se retirait afin d'ouvrir la voie à l'établissement d'un nouveau gouvernement sous la présidence de M. Sirisena.

  Un nouvelle équipe gouvernementale devrait être investie dès lundi sous la direction de MM. Sirisena et Wickremesinghe.

Liens connexes