Xi Jinping en visite au Panama pour renforcer les liens bilatéraux

Publié le 2018-12-04 à 13:37  |  French.china.org.cn

  Le président chinois Xi Jinping est arrivé dimanche à Panama City pour une visite d'Etat, devenant ainsi le premier président chinois à effectuer une visite officielle au Panama.

  Les deux pays ont établi des relations diplomatiques en 2017.

  Des observateurs chinois ont affirmé que ce voyage permettra d’approfondir les relations bilatérales, qui ont déjà bien démarré grâce à une coopération prometteuse dans le cadre de l'initiative de « La Ceinture et la Route ».

  A leur arrivée à l'aéroport, M. Xi et son épouse Peng Liyuan ont été chaleureusement accueillis par le président panaméen Juan Carlos Varela et son épouse Lorena Castillo Garcia lors d'une grande cérémonie d'accueil, a rapporté lundi l'agence de presse Xinhua.

  M. Xi a déclaré que les interactions des deux pays pendant plus de 160 ans avaient aujourd’hui « ouvert un nouveau chapitre ». Il a exprimé l'espoir que ses prochaines discussions avec M. Varela permettront d’établir un plan d’action pour le développement des relations bilatérales à long terme, renforceront la coopération mutuellement bénéfique entre les deux pays, favoriseront le développement commun et bénéficieront aux deux pays et à leurs peuples, selon Xinhua.

  Au cours de la visite, les deux dirigeants rencontreront également des représentants du secteur privé et de la communauté chinoise du Panama. Ils devraient aussi effectuer une visite au canal de Panama, selon des informations communiquées lundi au Global Times par l'ambassade du Panama à Beijing.

  Les deux pays prévoient de signer des accords portant sur des domaines tels que le commerce électronique, la science et la technologie, l'éducation et les exportations de produits panaméens en Chine, a annoncé l'ambassade.

  « Bien que le Panama n'ait que récemment établi des liens avec la Chine, c'est un vieil ami […] et les hommes d'affaires chinois ont investi dans le canal de Panama il y a de nombreuses années », a indiqué lundi au Global Times Chen Fengying, chercheur aux Instituts de relations internationales contemporaines de Chine.

  La Chine est le deuxième plus grand utilisateur du canal de Panama, ont noté des observateurs.

  Le Panama a été le premier pays d'Amérique latine à signer un protocole d’entente avec la Chine afin de promouvoir « La Ceinture et la Route », a fait savoir M. Chen.

  Parallèlement, trois cycles de négociations de libre-échange ont déjà été tenus entre les deux pays.

  Après que le président panaméen Juan Carlos Varela a effectué une visite historique en Chine en novembre 2017, les relations bilatérales ont été marquées par un développement global qui a profité aux peuples des deux pays, a affirmé le journal People's Daily dans un article publié lundi.

  Des hommes d'affaires, des universitaires et des représentants de médias panaméens interrogés par People's Daily ont tous convenu que la visite de M. Xi ouvrirait de nouvelles perspectives de coopération gagnant-gagnant entre les deux nations.

  Une stratégie d'isolement

  Parallèlement, les Etats-Unis ont à nouveau accusé la Chine d'activités économiques « prédatrices » avec d'autres pays.

  Après la réunion du président états-unien Donald Trump avec son homologue argentin Mauricio Macri vendredi, la porte-parole de la Maison Blanche Sarah Huckabee Sanders a déclaré que « les deux dirigeants ont réitéré leur engagement commun à faire face aux défis régionaux tels que la situation au Venezuela et l'activité économique prédatrice de la Chine », a rapporté vendredi le magazine hebdomadaire américain Newsweek.

  Plus tard, un haut responsable argentin a indiqué à Associated Press (AP) que « l'adjectif utilisé par Mme Sanders est trop fort et ne reflète pas » les relations de l'Argentine avec Beijing, a rapporté AP samedi.

  Shi Yinhong, directeur du Centre des études américaines de l'Université Renmin, a déclaré lundi au Global Times que les relations de plus en plus solides entre la Chine et les pays d'Amérique latine étaient considérées par les Etats-Unis comme de la concurrence.

  La Chine a signé des protocoles d’entente sur « La Ceinture et la Route » avec 10 pays d'Amérique latine et des Caraïbes, a souligné vendredi Xinhua.

  Les Etats-Unis craignent également que le modèle économique de la Chine en Amérique latine ne menace la domination des Etats-Unis dans la région et que certains pays d'Amérique latine commencent à imiter le modèle politique de la Chine.

  La politique des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine vise à isoler la nation chinoise dans le monde, mais la Chine continuera à se réformer et à s'ouvrir, et elle continuera à approfondir ses relations avec les autres pays, a déclaré M. Shi.

Liens connexes