L’APL garde un œil sur les navires américains dans le détroit de Taiwan

Publié le 2018-11-30 à 16:10  |  French.china.org.cn

  L’armée chinoise est informée du passage récent de deux navires de la marine des Etats-Unis par le détroit de Taiwan et restera vigilante, a déclaré mardi un porte-parole du ministère de la Défense nationale.

  Mercredi, deux navires de la marine américaine, le destroyer lance-missiles USS Stockdale et le navire ravitailleur USNS Pecos, ont navigué dans le détroit de Taiwan. C’est la troisième opération de ce genre cette année, le précédent passage avait été effectué le 22 octobre.

  « L’Armée populaire de libération est au fait du passage des navires de la marine américaine et nous connaissons leurs mouvements, a indiqué le colonel supérieur Ren Guoqiang, lors d’une conférence de presse à Beijing. L’APL restera vigilante et préservera résolument la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale. »

  Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang, a également déclaré jeudi, que la question taiwanaise était la problématique la plus importante et la plus sensible dans les liens sino-américains : « Nous espérons que la partie américaine gérera avec prudence les questions liées à Taiwan, afin d’éviter de nuire aux relations sino-américaines, ainsi qu’à la paix et la sécurité dans le détroit de Taiwan », a-t-il déclaré.

  S’exprimant sur les développements récents des relations militaires sino-américaines, Ren Guoqiang a souligné que la relation était globalement saine, ajoutant que le général Wei Fenghe, membre du Conseil des affaires d’Etat et ministre de la Défense nationale, avait rencontré son homologue américain, James Mattis, trois fois au cours des cinq derniers mois.

  « La fréquence [de ces rencontres] témoigne de la stabilité globale entre les deux armées », a-t-il expliqué.

  Les deux parties doivent maintenir leur dialogue stratégique, augmenter les échanges institutionnels et la coopération pratique, renforcer la confiance mutuelle et gérer correctement les risques, a-t-il indiqué, ajoutant que cela permettrait aux relations militaires sino-américaines d’être un facteur stabilisant dans les relations bilatérales.

  Pour Li Haidong, un professeur d’études américaines à l’Université des Affaires étrangères de Chine, il est typique des Etats-Unis d’essayer de diviser la partie continentale de la Chine et Taiwan en envoyant des navires de guerre dans le détroit de Taiwan et en renforçant leur présence militaire dans la région.

  D’après Ren Guoqiang, l’armée chinoise s’oppose à l’exagération des confrontations sino-américaines, comme cela l’a été fait dans un récent rapport de la Commission sur la stratégie de Défense nationale des Etats-Unis, une agence indépendante dont la direction est nommée par les comités aux forces armées de la Chambre des représentants et du Sénat.

  Ce rapport, publié le 13 novembre, avance que les Etats-Unis font face à une « crise de la sécurité nationale » engendrée par l’érosion de leur supériorité militaire et pourrait « avoir des difficultés à remporter la victoire, voire perdre, une guerre contre la Chine ou la Russie ».

  Le 17 novembre, le personnel militaire du Commandement des opérations orientales de l’APL et le Commandement du Pacifique des Etats-Unis (USARPAC) ont conclu une rencontre de cinq jours sur la gestion des catastrophes, à Nanjing dans la province de Jiangsu. Cet échange visait à partager les expériences de part et d’autre en matière d’aide humanitaire et de secours aux sinistrés, mais également de cultiver la volonté et la capacité des deux armées en matière d’opérations conjointes dans ce domaine.

  Selon Ren Guoqiang, cet exercice permet de renforcer le dialogue et la coopération au sein du personnel militaire, mais également d’augmenter la confiance et l’apprentissage mutuels, injectant ainsi une énergie positive dans les relations militaires sino-américaines.

Liens connexes