Etats-Unis : mobilisation contre les violences sexuelles en Alaska après un jugement controversé

Publié le 2018-11-19 à 13:35  |  French.china.org.cn

  Une campagne populaire contre les violences sexuelles en Alaska (nord-ouest des Etats-Unis) intensifie sa lutte depuis qu'un juge a condamné un agresseur sexuel à seulement deux ans de prison avec sursis, a rapporté dimanche la chaîne locale KTUU.

  Le groupe derrière cette campagne, No More Free Passes (Plus jamais d'impunité), entend se battre pour défendre les droits de femmes. Il a ainsi réussi à mobiliser les électeurs alaskiens qui n'ont pas renouvelé la semaine dernière le mandat de Michael Corey, juge à la Cour supérieure d'Anchorage, une première depuis les années 1960 dans cet Etat, selon la chaîne.

  Il est reproché à ce magistrat de n'avoir infligé qu'une peine de deux ans de prison avec sursis à Justin Schneider, un homme de 34 ans coupable d'avoir étranglé et agressé sexuellement une femme en août dernier. Beaucoup y ont vu une peine bien trop clémente pour un délinquant sexuel.

  Le groupe No More Free Passes a donc lancé une campagne de protestation massive pour dénoncer ce jugement et le traitement de l'affaire par le juge Corey. La victime, une femme de 26 ans restée anonyme, a entamé des poursuites au civil contre Schneider le 13 novembre dernier.

  "Nous allons veiller à faire des propositions de lois pour nous assurer que les agressions sexuelles deviennent l'une des questions les plus pressantes", a déclaré une cofondatrice du groupe, Elizabeth Williams.

  Selon une enquête parue en octobre dernier dans le quotidien Anchorage Daily, l'Alaska fait face à une épidémie de violences sexuelles. Le taux de viol y est deux fois plus élevé que la moyenne nationale et les agressions sexuelles sur enfants six fois plus élevées.

Liens connexes