La Chine demande aux États-Unis de traiter le fabricant de puces Jinhua avec équité

Publié le 2018-11-02 à 14:27  |  peopledaily.com.cn
La Chine demande aux États-Unis de traiter le fabricant de puces Jinhua avec équité
Des techniciens procèdent au débogage d'un transducteur électrique intelligent fabriqué par Fujian Jinhua Integrated Circuit Co Ltd dans la province du Fujian, le 9 juillet 2018. (Photo / Xinhua)

  À lire aussi :

  Les relations sino-américaines s'amélioreraient par des "meilleurs anges", selon l'ambassadeur chinois

  La Chine s'oppose fermement aux relations militaires entre les Etats-Unis et Taiwan

  La partie continentale de la Chine réitère son opposition au contact militaire entre les Etats-Unis et Taiwan

  La Chine s'oppose aux sanctions unilatérales des Etats-Unis contre une entreprise chinoise

  La Chine appelle les Etats-Unis à aider les pays en voie de développement

   En réponse aux nouvelles restrictions imposées par les Etats-Unis à l'exportation de technologies et de produits américains vers un grand fabricant de puces chinois, la Chine a demandé le 30 octobre aux autorités américaines de cesser de s'ingérer dans la coopération industrielle normale.

   Le ministère du Commerce a déclaré sur son site Internet officiel que la Chine était opposée à la pratique américaine consistant à exagérer les préoccupations en matière de sécurité nationale et à imposer des restrictions unilatérales aux entreprises. Mardi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lu Kang, a dit que le pays espérait que les gouvernements étrangers pourraient créer des conditions équitables pour les entreprises chinoises.

   Ces observations ont eu lieu après que le département américain du Commerce ait imposé des limitations aux exportations, réexportations et transferts de produits, de logiciels et de technologies américains à la société Fujian Jinhua Integrated Circuit Company Ltd, invoquant des préoccupations en matière de sécurité nationale.

   Les restrictions, qui sont entrées en vigueur le 30 octobre, interviennent à l'heure où la Chine et les États-Unis restent enfermés dans un différend commercial prolongé, avec des droits de douane supplémentaires imposés sur un large éventail de produits, une décision qui a été prise alors que la Chine cherche à renforcer ses capacités à fabriquer des puces haut de gamme dans l'espoir de réduire sa dépendance à l'égard des technologies étrangères clés.

   Selon Wang Yanhui, secrétaire général de l'Alliance du mobile de Chine, cette initiative est le dernier exemple de la manière dont les États-Unis tirent prétexte de préoccupations de sécurité nationale pour protéger leur secteur technologique national, et les utilisent pour renforcer leur pouvoir de négociation dans le contexte de différends commerciaux grandissants.

   « Ces restrictions sont du protectionnisme et elle vient de la crainte que la concurrence chinoise menace les entreprises américaines. Mais en fait, il existe toujours un grand fossé technologique entre les deux pays en matière de semi-conducteurs. Les États-Unis tirent parti de leurs prouesses technologiques actuelles pour se positionner au premier plan », a ajouté M. Wang.

   Jinhua a investi 37 milliards de yuans (5,7 milliards de dollars) dans des composants essentiels aux puces à mémoire pour smartphones et ordinateurs personnels. La société est en litige avec son principal concurrent, le fabricant de puces américain Micron Technology Inc, un fournisseur important de l'armée américaine.

   Pour Roger Sheng, directeur de la recherche chez Gartner Inc, une entreprise d'études de marché, les nouvelles restrictions nuisent à la chaîne d'approvisionnement mondiale en ajoutant des incertitudes et de l'angoisse au secteur. « Aujourd'hui, les États-Unis peuvent faire tout ce qu'ils veulent pour protéger leurs entreprises. Après Jinhua, tout le monde peut être la prochaine cible ... Mais les entreprises américaines se disent également inquiètes pour leurs activités futures car elles ont réalisé d'énormes profits en vendant leurs technologies, matériaux et composants de semi-conducteurs à la Chine », a-t-il souligné.

   La Chine est aujourd'hui le plus grand marché des semi-conducteurs du monde. Ses importations annuelles de puces se sont montées à plus de 200 milliards de dollars au cours des dernières années.

Liens connexes