Hangzhou : deux hommes arrêtés pour avoir inscrit des graffitis sur des monuments

Publié le 2018-10-09 à 14:08  |  French.china.org.cn

  Selon la police locale de Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang (est de la Chine), deux hommes ont été interpellés pendant les récents congés de la Fête nationale de sept jours pour avoir écrit des graffitis sur des sites historiques et culturels célèbres de la zone touristique du Lac de l'Ouest.

  Le premier d'entre eux, un certain Ping Wentao, de Handan, dans la province du Hebei (nord de la Chine), était un vagabond errant dans Hangzhou, dormant dans la rue et les jardins la nuit, a précisé la police.

  Le matin du 1

  eroctobre, des employés de l’assainissement ont découvert que Ping avait écrit sept caractères chinois rouges, y compris son nom, sur une stèle de pierre célèbre d'un site prisé des amateurs de photo, situé au bord du Lac de l'Ouest.

  Il a ensuite été découvert que Ping avait également gribouillé deux autres stèles du secteur et qu'il avait été arrêté dimanche matin alors qu'il s'attaquait à un monument situé dans le temple du roi Qian, un bâtiment historique vieux de 900 ans à la mémoire du roi Qian Liu, fondateur du royaume de Wuyue à l'époque des Cinq dynasties et des Dix royaumes (907-960).

  « Nous avons trouvé les graffitis lors de nos patrouilles de routine quotidiennes et l'avons immédiatement signalé aux autorités de police locales », a déclaré Xu Zhijun, un responsable du bureau de gestion de la zone.

  Lundi, un autre vagabond du nom de Geng, originaire de Linyi, dans la province du Shandong (est de la Chine), a à son tour été arrêté alors qu'il écrivait sur les piliers en bois d'un pavillon du Jardin Yue Fei, un lieu construit à la mémoire de Yue Fei, célèbre héros national et commandant militaire patriotique de la Dynastie des Song du Sud (1127-1279).

  D'après le quotidien local , les deux affaires font actuellement l'objet d'une enquête. En attendant, elles ont suscité une vive indignation en ligne, les internautes manifestant leur opposition aux graffitis sur les sites touristiques et historiques urbains, et demandant des excuses publiques de la part des suspects.

  « En dehors du fait qu'ils aient été arrêtés, des personnes comme Ping devraient être sévèrement punies et se voir interdire de visiter des sites historiques », a commenté Wang Tianyuan, un habitant du lieu. « Nous ne devrions jamais tolérer de tels visiteurs », a-t-il ajouté.

Liens connexes