Pour Jack Ma, le commerce devrait être le moteur de la paix

Publié le 2018-09-21 à 09:37  |  peopledaily.com.cn

  À lire aussi :

  Le rythme économique allemand s'affaiblit à cause de l'escalade de la guerre commerciale

  L'association américaine de l'industrie des sports s'oppose aux taxes décidées par Trump sur les produits chinois

  La Chine a créé 375 millions d'emplois au cours des 40 dernières années

   Selon Jack Ma, le président d'Alibaba, des efforts devraient être faits pour promouvoir le développement sain des échanges commerciaux sino-américains, même s'il lui semble difficile de tenir sa promesse de créer 1 million d'emplois aux Etats-Unis dans les circonstances actuelles.

   Dans une interview exclusive accordée le 18 septembre à l'agence de presse Xinhua, Jack Ma a indiqué que sa promesse était basée sur une coopération amicale entre la Chine et les Etats-Unis et sur une croissance rationnelle des échanges sino-américains.

   « Cependant, les bases antérieures pour le commerce ont été compromises », a-t-il déclaré. « Mais nous continuerons à travailler dur pour promouvoir le développement sain du commerce sino-américain ». Le commerce n'est pas une arme et ne peut être utilisé pour des guerres, a-t-il ajouté. « Le commerce devrait être le moteur de la paix ».

   Alibaba a toujours travaillé dans le but de « rendre les affaires faciles et amusantes ». Dans un contexte de protectionnisme commercial croissant et d'anti-mondialisation, Jack Ma a rappelé que cet objectif était devenu encore plus pertinent.

   Il a dit que la jeune génération et la nouvelle direction d'Alibaba iraient droit au but, même après sa démission.

   D'après Jack Ma, les opportunités commerciales sont encore abondantes dans le monde, comme en Europe, en Amérique du Sud, en Russie et en Afrique. De son côté, la Chine poursuit également sa réforme et améliore l'environnement des affaires.

   « Les entreprises chinoises doivent encore et peuvent faire beaucoup de choses. Elles ont encore beaucoup d'opportunités malgré les frictions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis », a affirmé Jack Ma.

   Il s'est également dit confiant en l'avenir de l'entreprise après avoir annoncé son plan de démission. Jack Ma a annoncé dans une lettre ouverte le 10 septembre qu'il se retirerait en tant que président du conseil d'administration le 10 septembre 2019, date du 20e anniversaire d'Alibaba, ajoutant que le PDG actuel de la société, Daniel Zhang, deviendrait alors président du conseil.

   « Je n'ai que 54 ans et j'ai encore au moins 16 ans pour faire quelque chose de nouveau. J'ai acquis une riche expérience de 4 ans à l'université, de 6 ans d'enseignement et de 23 ans de travail », a-t-il souligné. « C'est excitant d'avoir plus d'une douzaine d'années pour entreprendre une nouvelle carrière ».

   Jack Ma, ancien professeur d'anglais, a déclaré dans la lettre ouverte qu'il souhaitait retourner dans l'éducation. « Je songe à construire des internats dans les zones rurales afin que les enseignants soient prêts à rester », a-t-il précisé lors de l'entretien. « Les étudiants ruraux devraient pouvoir bénéficier d'une bonne éducation ».

Liens connexes