Une nouvelle politique va accélérer les importations de produits cosmétiques

Publié le 2018-09-21 à 09:36  |  peopledaily.com.cn

  À lire aussi :

  Chine : chute des importations de déchets solides au cours des sept premiers mois

  Ouverture du système d'inscription des médias pour la première foire des importations de Chine

  La Chine publie une directive sur l'élargissement des importations

  OMC : des engagements tenus et une forte contribution de la Chine

  Chine : mise en oeuvre de nouvelles réductions de droits

   Un bâton de fond de teint du géant français des cosmétiques L'Oréal SA est devenu un must après ses débuts asiatiques en Chine cet été, grâce à une nouvelle politique adoptée par la Zone nouvelle de Pudong à Shanghai pour les importations de cosmétiques, qui a considérablement accéléré les processus d'approbation.

   La Zone nouvelle de Pudong a lancé cette nouvelle politique d'enregistrement en mars 2017 afin de réduire considérablement les délais d'attente pour les approbations d'importations de cosmétiques. À ce jour, la mesure a bénéficié à 1 680 articles importés.

   « La modification créative du processus d'importation a permis à nos entreprises d'économiser au moins trois mois, car les activités d'importation et de vente peuvent être entreprises immédiatement après l'enregistrement. Dans le même temps, toutes les exigences administratives relatives à la sécurité des produits n'ont pas été modifiées ou abaissées », a dit Tu Chunyi, vice-président de la sécurité des produits, des affaires réglementaires et des réclamations chez L'Oréal Asie.

   Shanghai est un pôle de recherche et de développement, de fabrication, de vente et de consommation de produits cosmétiques en Chine, mais les anciennes procédures d'approbation ont longtemps prolongé le temps nécessaire pour importer de tels produits en Chine, devenant ainsi un obstacle pour les consommateurs chinois à la recherche de nouveaux produits, a déclaré Shen Jianhua, chef adjoint du bureau de surveillance du marché de Pudong.

   En conséquence, de nombreuses marques de cosmétiques étrangères n'ont pas réussi à lancer leurs produits de maquillage saisonniers dans les magasins chinois à temps, et les clients locaux n'ont pu que constater que les produits mis à leur disposition n'étaient pas de saison.

   L'Oréal a été l'une des premières entreprises à bénéficier de la nouvelle politique. Selon M. Tu, jusqu'à 200 types de produits cosmétiques vendus sous différentes marques de L'Oréal ont été importés grâce à cette nouvelle politique d'enregistrement, permettant aux clients chinois de profiter des produits en même temps que leurs homologues du reste du monde.

   « La nouvelle politique a considérablement raccourci le temps de lancement de nos produits, nous permettant ainsi d'introduire plus efficacement nos derniers produits sur le marché chinois », a souligné M. Tu.

   Les récentes ventes élevées et les retours positifs du bâton de fond de teint ont encouragé L'Oréal à proposer davantage de produits saisonniers sur la partie continentale de la Chine pour leurs débuts asiatiques à l'avenir, a-t-il ajouté.

   Au total, 237 entreprises étrangères de 32 pays et régions avaient importé leurs produits cosmétiques non destinés à un usage spécial via le système d'enregistrement de Pudong à la fin du mois de juin. D'après M. Shen, les produits importés dans le cadre de la nouvelle politique d'enregistrement en 2017 étaient évalués à 28,91 millions de dollars et ont atteint 73,12 millions de dollars au cours des six premiers mois de cette année.

   Après le succès de l'essai d'importation de produits de maquillage à Shanghai, cette politique innovante sera déployée dans les autres zones franches du pays, situées dans les provinces du Liaoning, du Zhejiang, du Fujian, du Henan, du Hubei, du Guangdong, de Chongqing, du Sichuan, du Shaanxi et de Tianjin.

   Shanghai contribue à hauteur de 58% au volume du commerce de produits de maquillage importés en Chine. De même, plus de la moitié des cosmétiques à usage non spécial proposés en Chine reçoivent une autorisation d'importation à Shanghai.

Liens connexes