La Chine va investir dans les installations publiques pour accélérer la croissance

Publié le 2018-09-20 à 09:05  |  peopledaily.com.cn
La Chine va investir dans les installations publiques pour accélérer la croissance
Des ouvriers de la construction travaillent sur un chantier à Huai'an, dans la province du Jiangsu (est de la Chine). (Photo Zhou Changguo / Pour le China Daily)

  À lire aussi :

  De nouvelles mesures pour encourager la croissance du commerce extérieur

  Les investissements chinois promeuvent le développement indépendant de l'Afrique

  Chine : hausse de 8,8% de la consommation d'électricité en août

  La Chine possède le deuxième plus grand nombre d'entreprises du secteur de l'IA

  Un salon international du secteur de l'énergie s'achève dans le nord de la Chine

   Selon le principal régulateur économique du pays, la Chine va accélérer ses efforts pour promouvoir les investissements dans les infrastructures en mettant l'accent sur les domaines qui peuvent accroître la productivité, réduire le nombre des maillons faibles et favoriser une croissance de qualité.

   Meng Wei, porte-parole de la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR), a déclaré le 18 septembre que le pays canaliserait des ressources pour stabiliser la croissance des investissements dans les infrastructures et renforcer l'efficacité tout en maîtrisant la dette publique.

   La Chine va déployer de nouvelles mesures pour attirer des capitaux dans des domaines comme l'agriculture, la lutte contre la pauvreté, la protection de l'environnement et d'autres, dans le cadre de la campagne visant à améliorer l'efficacité des investissements, a dit Mme Meng lors d'une conférence de presse à Beijing.

   À ce jour, plus de 130 projets de conservation de l'eau sur les 172 prévus sont en construction, avec des investissements totaux dépassant 1 000 milliards de yuans (146 milliards de dollars).

   « Nous allons multiplier les efforts pour lancer un certain nombre de nouveaux projets, en particulier ceux dans les régions centrales et ouest de la Chine », a de son côté annoncé Ma Qiang, directeur adjoint du département des infrastructures de la CNDR, ajoutant que « De plus, des efforts supplémentaires seront déployés pour maintenir un bon élan dans les investissements dans les infrastructures de transport ».

   Cette initiative intervient après que la croissance des investissements dans les infrastructures ait continué de ralentir en Chine. Selon le Bureau national des statistiques, au cours des huit premiers mois de cette année, les investissements dans les infrastructures ont augmenté de 4,2% d'une année sur l'autre, contre 5,7% pour la période allant des mois de janvier à juillet.

   Feng Yongsheng, chercheur à l'Académie chinoise des sciences sociales, estime que cette série de politiques en matière d'infrastructures a un objectif clair, mettant fortement l'accent sur le renforcement des capacités du pays dans les domaines faibles. « Il a été conçu pour remédier à un développement déséquilibré et aider les régions moins développées à prospérer avec de bonnes infrastructures », a-t-il dit.

   « En outre, le gouvernement attache une grande importance à garantir l'efficacité de l'utilisation du capital », a souligné M. Feng, selon qui ces caractéristiques aideront les politiques à jouer un rôle efficace dans la stimulation des investissements dans les infrastructures au cours des prochains mois.

   Le 18 septembre, la CNDR a également annoncé qu'un mécanisme sera mis en place pour promouvoir la coopération interministérielle afin de faciliter la communication, stimuler l'efficacité du travail et mettre en œuvre une meilleure supervision gouvernementale des politiques d'investissement.

   Pour Zeng Kanghua, professeur à l'Université centrale de finances et d'économie de Beijing, les investissements dans les infrastructures pourraient aider la Chine à compenser les effets négatifs des tensions commerciales sino-américaines en partie parce que l'investissement intérieur est un moteur fondamental de l'économie.

   Enfin, a-t-il indiqué, des améliorations infrastructurelles pourraient inciter davantage d'entreprises, tant nationales qu'étrangères, à investir et à prospérer dans les régions moins développées, stimulant ainsi les économies locales.

Liens connexes