Pourquoi le second enfant est-il plus intelligent que le premier ?

Publié le 2018-08-21 à 16:51  |  peopledaily.com.cn

   On entend souvent des mères dire que, depuis qu'elles ont eu un second enfant, elles ont toujours le sentiment que celui-ci est plus intelligent que son aîné. Son caractère est aussi vif, aimable et même précoce. Et cela se voit dans de nombreux domaines, que ce soit par exemple pour apprendre des choses ou pour parler.

   L'un comme l'autre ont bien évidemment le même père et la même mère, mais alors pourquoi le petit dernier est-il meilleur que son aîné ?

  La mère a prêté plus d'attention à son équilibre nutritionnel pendant sa grossesse

   Beaucoup de femmes, quand elles sont enceintes de leur premier enfant, s'inquiètent de ce qu'elles mangent, elles n'osent pas goûter à ci, elles n'osent pas manger ça, craignant qu'il y ait quelque chose de mauvais pour le fœtus. Mais au moment du second enfant, comme elles ont déjà de l'expérience, elles ont moins de scrupules sur tous les plans, et donc leur nutrition sera très équilibrée.

  Les parents ont plus d'expérience dans l'éducation des enfants à l'arrivée du second

   Après la naissance de leur second enfant, les parents seront évidemment plus expérimentés, ce ne seront plus des novices en matière de formation et d'éducation. Une erreur commise sur le chemin de la parentalité ne sera jamais répétée une seconde fois, et c'est pourquoi l'environnement de croissance du second enfant est bien meilleur que celui du premier et, bien naturellement, il aura une « intelligence plus précoce ».

  Des milieux de vie différents

   Lorsque le second enfant nait, la famille s'agrandit avec l'arrivée d'un « concurrent », contrairement au statut de seul favori de la famille de l'aîné après sa naissance. Dans le subconscient du petit dernier, son frère ou sa soeur est un adversaire et il a avec lui ou avec elle une relation de compétition. C'est précisément à cause de la stimulation et de la concurrence de l'aîné que le second enfant grandit plus vite.

  Avec son aîné, le second enfant a un modèle d'apprentissage

   Pour le cadet, son aîné est en permanence un objet d'imitation et d'apprentissage c'est « l'effet de démonstration » de l'aîné, propice à une meilleure croissance du second enfant.

  Des responsabilités différentes

   D'une manière générale, l'aîné se voit confier la responsabilité de s'occuper de son petit frère ou de sa petite soeur par ses parents et il est plus réfléchi et prudent dans son travail. Et comme il a moins de sujets d'inquiétude, de pensées divergentes, il est plus créatif et plus intelligent.

  Comment faire pour que les deux enfants s'épanouissent également ?

   Pour les parents, la solution consiste à accepter d'oser, de laisser de la liberté à leurs enfants, à leur créer des opportunités d'apprentissage, afin de leur permettre de grandir et de mieux s'adapter à leur milieu de vie.

Liens connexes