Dégradation des liens canado-saoudiens

Publié le 2018-08-07 à 10:51  |  French.china.org.cn

  La ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland a réaffirmé lundi la détermination de son pays à défendre les droits de l'Homme en dépit de la crise diplomatique avec l'Arabie saoudite.

  "Nous défendrons toujours les droits de l'Homme. Nous défendrons toujours les droits de la femme et ça ne changera pas", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse à Vancouver après que le royaume wahhabite a décidé de geler les relations commerciales et d'expulser l'ambassadeur canadien à Riyad.

  La colère de l'Arabie saoudite est née d'un tweet du ministère canadien des Affaires étrangères se disant vendredi "gravement préoccupé" par les arrestations de membres de la société civile et de défenseurs des droits des femmes, appelant à leur libération.

  Le ministère saoudien des Affaires étrangères a répliqué dimanche soir en dénonçant une "ingérence grossière et manifeste" dans les affaires intérieures du pays, parlant de "violation inacceptable" de la souveraineté de sa justice.

  L'agence Presse canadienne a indiqué lundi que l'Arabie saoudite entendait notamment rappeler tous les étudiants saoudiens au Canada, évalués à 15.000, et les envoyer aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni. La compagnie Saudi Airlines a annoncé la suspension de ses vols de et vers Toronto à compter du 13 août.

Liens connexes