Un jeune africain poursuit son rêve de football en Chine

Publié le 2018-08-07 à 10:24  |  peopledaily.com.cn

   Le Nigérian Okeke Onyedika Chukwu Joshua court rapidement sur le terrain, enfilant un maillot blanc portant les caractères chinois "Dengfeng".

   Dengfeng est le nom d'une rue de la ville de Guangzhou, capitale de la province chinoise du Guangdong (sud), où vivent des milliers d'étrangers. M. Joshua est le capitaine de son équipe de football junior.

   Avec ses coéquipiers de Chine, d'Afrique, d'Amérique latine et du Moyen-Orient, le jeune homme de 17 ans espère remporter son quatrième titre de champion dans la Ligue T, la ligue des adolescents de la ville.

   Lors que Joshua avait trois ans, il a déménagé à Guangzhou avec ses parents et son grand frère. En grandissant, un professeur de sport local a découvert son talent de footballeur et l'a invité à rejoindre l'équipe de l'école.

   Ensuite, il a été transféré dans un lycée près de chez lui et traversait la ville deux fois par semaine pour continuer à s'entraîner dans un club de jeunes amateurs.

   Il a ensuite rejoint une équipe de football avec des joueurs de différents pays. Jouant ensemble, les adolescents apprennent également à respecter la diversité.

   "Joshua est un gars fiable, de plus en plus mature. Il se soucie des intérêts généraux de l'équipe, se bat pour ses coéquipiers et encourage les jeunes enfants", a indiqué Wang Haige, fondateur de l'équipe et travailleur social local.

   "Je me sens heureux de jouer au football et je veux que mes coéquipiers se fassent plaisir lors de chaque match", a indiqué Joshua. "Et j'aime bien M. Wang, il m'a beaucoup aidé. Il a trouvé des entraîneurs et des sponsors pour nous".

   Selon M. Joshua, ses parents veulent qu'il soit bien éduqué afin d'avoir plus d'options à l'avenir.

   Il a été admis par une université à Nanjing, capitale de la province orientale du Jiangsu. Il veut trouver une autre équipe ou club à Nanjing pour continuer son entraînement, même s'il retournera à Guangzhou pendant les vacances pour jouer avec Dengfeng.

   "Il y a deux endroits que je n'oublierai jamais : le Nigéria, mon pays natal, et Guangzhou, la ville où j'ai grandi".

   Grâce au développement vigoureux des relations économiques entre la Chine et l'Afrique, de nombreux Africains sont venus depuis le début du siècle à Guangzhou, considérée comme "l'usine du monde", pour faire du commerce.

   Selon les données publiées en 2017 par le Bureau de la sécurité publique de Guangzhou, environ 11.000 Africains vivent dans cette ville, sans compter les commerçants africains séjournant à court terme.

   Pour faciliter l'intégration de la communauté africaine à la société locale, les autorités de Guangdong ont pris une série de mesures telles que l'offert gratuit aux cours du Chinois et l'organisation de matchs de football.

Liens connexes