Tensions post-électorales au Zimbabwe : l'ONU appelle à rejeter toute forme de violence

Publié le 2018-08-03 à 10:52  |  French.china.org.cn

  Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, s'est dit préoccupé par les informations faisant état de violences à Harare, la capitale du Zimbabwe, après les élections du 30 juillet.

  Selon les informations rapportées par la presse mercredi, des manifestations de l'opposition zimbabwéenne qui dénonce des fraudes aux élections municipales, législatives et présidentielles, ont été réprimées dans la violence. Au moins trois morts sont à déplorer.

  "(Le secrétaire général) appelle les dirigeants politiques et la population à faire preuve de retenue et à rejeter toute forme de violence en attendant l'annonce des résultats des élections", a dit son porte-parole adjoint, Farhan Haq, dans une déclaration de presse publié jeudi.

  Le parti au pouvoir, l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (ZANU-PF), et le parti d'opposition, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), ont chacun revendiqué la victoire au parlement, rapportent les médias.

  Par la voix de son porte-parole adjoint, le chef de l'ONU a rappelé les engagements pris par les parties prenantes zimbabwéennes dans le cadre de la Promesse de paix et le Code de conduite pour "assurer un processus électoral pacifique et ordonné". M. Guterres a en outre appelé les dirigeants politiques et les candidats aux élections à poursuivre tout différend par des moyens pacifiques, par le dialogue et conformément à la loi.

  Le coordonnateur résident des Nations Unies au Zimbabwe, Bishow Parajuli, s'est dit jeudi profondément attristé par la perte de vies dans les violences qui se sont produites à Harare et a appelé à une enquête complète sur les circonstances de ces morts. "La paix est est la fondation clé pour le développement", a dit M. Parajuli sur son compte Twitter.

  Ces élections générales, les premières depuis le départ de Robert Mugabe qui fut à la tête du pays pendant 37 ans, "marquent une étape importante dans le développement démocratique du Zimbabwe", a souligné M. Haq.

  "Le secrétaire général prend note de l'esprit de paix et d'esprit démocratique qui a été salué par les observateurs nationaux et internationaux le jour du scrutin", a déclaré son porte-parole adjoint, soulignant que M. Guterres "mesure l'engagement du peuple zimbabwéen à approfondir la démocratie et à se recentrer sur le développement de la nation".

Liens connexes