La Chine et les PECO envisagent de nouvelles perspectives pour la coopération 16+1

Publié le 2018-07-09 à 09:15  |  peopledaily.com.cn

   Lors de la première visite en Bulgarie d'un Premier ministre chinois en 18 ans, la coopération 16+1 a été soulignée par les dirigeants de la Chine et des 16 pays d'Europe centrale et orientale (PECO) réunis à Sofia pour discuter de l'avenir du cadre de coopération interrégional.

   Lors de la 7e réunion des chefs de gouvernement de la Chine et des PECO tenue samedi, le Premier ministre chinois Li Keqiang a présenté des propositions pour l'élaboration d'un projet de coopération 16+1, appelant à approfondir la coopération ouverte et pragmatique entre la Chine et les PECO afin de promouvoir la prospérité et le développement communs.

   "Tant que nous insistons sur une coopération ouverte, des bénéfices mutuels et des résultats gagnant-gagnant, tout en demeurant pratiques avec une confiance ferme, la coopération 16+1 sera sûrement promue régulièrement et elle apportera une contribution plus importante au développement des relations entre la Chine et l'Union européenne (UE), ainsi qu'à l'ouverture et à la prospérité du monde", a déclaré M. Li lors de la réunion.

   DES PROPOSITIONS POUR CREER DE NOUVELLES PERSPECTIVES

   Lors de la réunion, dont le thème est "Approfondir la coopération ouverte et pragmatique pour une prospérité inclusive", M. Li a appelé les deux parties à protéger conjointement la mondialisation économique et le libre-échange, à maintenir un système commercial multilatéral fondé sur des règles, à contrer l'unilatéralisme et le protectionnisme et à promouvoir vigoureusement la libéralisation et la facilitation du commerce et de l'investissement.

   Il a appelé davantage de pays d'Europe centrale et orientale à participer à la construction de diverses formes de parcs industriels en fonction de leurs propres avantages et à encourager une nouvelle force pour la coopération en matière d'innovation.

   La coopération financière devrait être renforcée en vue d'ouvrir plus de canaux d'investissement et de financement pour la coopération 16+1 afin de résoudre les difficultés de financement, selon M. Li. Il a invité les institutions financières des PECO à établir des bureaux en Chine pour les affaires.

   Le Premier ministre chinois a également appelé à améliorer la coopération locale et à intensifier les échanges culturels et interpersonnels entre les deux parties.

   Les dirigeants des PECO ont pleinement reconnu les réalisations fructueuses de la coopération 16+1 et ont parlé positivement des initiatives de coopération proposées par M. Li.

   Les résultats de la coopération réalisée au cours des six dernières années ont dépassé les attentes, alors que le volume des échanges commerciaux entre la Chine et les PECO est passé de 40 milliards à près de 70 milliards de dollars.

   Les investissements chinois ont atteint 10 milliards de dollars, tandis que ceux des PECO en Chine se sont établis à plus de 1,4 milliard de dollars.

   La Chine et les PECO ont conjointement publié samedi une ligne directrice pour leur coopération, et leurs dirigeants ont été témoins de la signature de plus de 20 documents de coopération. M. Li et son homologue bulgare Boïko Borissov ont également dévoilé la zone de démonstration agricole Chine-PECO.

   UNE COOPERATION CONFORME AUX INTERETS DE L'EUROPE

   Lors d'une série d'événements diplomatiques à Sofia, y compris la réunion Chine-PECO et un forum d'affaires, M. Li a réitéré que la coopération 16+1, qui inclut des membres de l'UE et des pays non-membres de l'UE, était ouverte, transparente et inclusive.

   La coopération avec les PECO ne constitue pas pour la Chine une ambition géopolitique, a déclaré M. Li dans son allocution lors du 8e Forum économique et commercial Chine-PECO.

   M. Li a estimé que le mécanisme de coopération "16+1" profitait non seulement au développement des deux parties, mais qu'il aidait aussi à réduire les écarts au sein de l'Union européenne (UE) en faveur d'un développement équilibré et d'un avancement de l'intégration européenne, soulignant que la coopération 16+1 était conforme aux intérêts globaux de l'Europe.

   Le chef du gouvernement chinois a indiqué que la coopération 16+1 suivait toujours les règles internationales communes, dont celles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ainsi que les cadres juridiques et réglementaires pertinents de l'UE.

   De plus, la Chine préconise que cette coopération 16+1 soit menée sur la base des principes de consultation extensive, de contribution conjointe et de bénéfice partagé, tandis qu'il est exigé des entreprises qu'elles participent aux appels d'offre pour des projets européens en conformité aux réglementations du marché et aux règles commerciales, a-t-il noté.

   Toutes les parties ont convenu que la coopération 16+1 n'était pas un outil géopolitique mais une plate-forme de coopération pratique, dans le cadre de laquelle la coopération est menée conformément aux règles de l'UE. Le mécanisme profitera à la fois à la Chine et aux PECO et facilitera le processus d'intégration de l'Europe, ce qui pourrait renforcer l'UE au lieu de l'affaiblir.

   DES RENCONTRES DE HAUT NIVEAU CONSOLIDENT LE CONSENSUS

   Lors de son séjour à Sofia, M. Li a également rencontré plusieurs dirigeants des pays d'Europe centrale et orientale et ils ont convenu de renforcer la coopération dans divers domaines.

   Le Premier ministre letton Maris Kucinskis a déclaré lors de sa rencontre avec M. Li que la Lettonie était une amie fiable de la Chine et était prête à coopérer avec le pays asiatique pour continuer à renforcer leur coopération en matière d'innovation scientifique et technologique ainsi qu'en recherche et développement.

   La République tchèque est prête à améliorer le niveau de la coopération commerciale et d'investissement avec la Chine, espère participer à la première Exposition internationale d'importation en Chine et continue à prendre activement part à la coopération 16+1, a déclaré pour sa part le Premier ministre tchèque Andrej Babis.

   Selon la Première ministre roumaine, Viorica Dancila, la Roumanie accueille favorablement les investissements de la Chine dans la construction de ses infrastructures et continuera à optimiser son environnement juridique et politique. Mme Dancila a également souhaité que davantage de touristes chinois visitent la Roumanie.

   La Roumanie assumera la présidence tournante de l'Union européenne l'année prochaine et espère continuer à jouer un rôle actif dans le resserrement des liens entre la Chine et l'UE et le renforcement de la coopération 16+1, a déclaré Mme Dancila.

   De plus, les dirigeants des PECO ont présenté leurs attentes concernant la consolidation de la coopération 16+1 lors de la réunion Chine-PECO.

   Ils ont exprimé leur volonté de continuer à défendre les notions de coopération ouverte et gagnant-gagnant, de consultation égale et de bénéfice mutuel, à renforcer la coopération dans les domaines de l'économie, du commerce, de l'investissement, des transports, de l'énergie, du tourisme et de l'éducation, ainsi qu'à maintenir le multilatéralisme et le libre-échange et à s'opposer au protectionnisme, afin de promouvoir la coopération 16+1 pour de nouveaux progrès.

   La Bulgarie est la première étape de la visite d'une semaine de M. Li en Europe. Il s'agit de sa première visite en Bulgarie depuis son entrée en fonction. Le Premier ministre chinois se rendra le 8 juillet en Allemagne pour poursuivre sa tournée européenne.

Liens connexes