Les géants de la high-tech implantent l'intelligence artificielle dans le secteur de la santé

Publié le 2018-07-03 à 14:23  |  peopledaily.com.cn
Les géants de la high-tech implantent l'intelligence artificielle dans le secteur de la santé
Une ingénieure de Tencent (à gauche) fait la démonstration d’un produit utilisant l'IA qui permet aux patients d'obtenir rapidement un diagnostic précis. [Crédit photo : China Daily]

  À lire aussi :

  La Chine possède plus de 4.000 entreprises de l'IA

  Des médecins d'élite battus par l'intelligence artificielle dans un concours de diagnostic

  Le premier Salon Chine intelligente se tiendra à Chongqing

   Avant 2017, le gastroentérologue Cheng Chunsheng devait passer en revue 1 000 gastroscopies pour détecter les éventuels symptômes d'un cancer de l'œsophage, un cancer qui apparaît dans le tube digestif.

   Désormais, ce processus long et fastidieux n'est plus nécessaire depuis que l'hôpital du Peuple du district de Nanshan à Shenzhen où travaille Cheng s'est doté de « Tencent AIMIS », un logiciel d'imagerie médicale fonctionnant grâce à une intelligence artificielle et qui existe depuis août 2017.

   « Le système d'IA passe en revue chaque rapport et notifie le docteur si jamais un examen approfondi est nécessaire », rapporte Cheng. Un tel système a permis un immense gain d'efficacité.

   L'expérience du médecin est l'élément le plus important quand on veut diagnostiquer un cancer de l'œsophage en phase primaire. Selon Cheng, le système développé par Tencent assistera les médecins moins expérimentés pour réaliser des diagnostics suffisamment précis.

   « Il est souvent difficile pour les nouveaux docteurs de juger si une érosion ou un ulcère cache un cancer. Dans ce cas, l'IA pourrait recommander aux jeunes docteurs d'en discuter avec un spécialiste », explique-t-il.

   D'après Chen Guangyu, vice-président de Tencent, le programme informatique a scanné des centaines de milliers de gastroscopies et possède aujourd'hui un taux de fiabilité supérieur à 90% pour les diagnostics de cancer de l'œsophage en phase primaire.

   « En accumulant une grande masse de données, l'analyse est censée devenir de plus en plus fiable », explique Chen.

   Tencent AIMIS est aujourd'hui utilisé dans plus de 100 hôpitaux à travers la Chine. Tencent a également noué des partenariats avec une dizaine d'hôpitaux pour construire avec eux des laboratoires dédiés à l'utilisation de l'IA dans le domaine médical.

   Chen rapporte que grâce aux laboratoires dédiés à l'IA, Tencent AIMIS pourra bientôt être utilisé pour diagnostiquer d'autres pathologies comme les nodules pulmonaires, la rétinopathie diabétique, le cancer du col utérin ou encore le cancer du sein.

   En plus de Tencent, d'autres entreprises du secteur de l'internet explorent elles aussi les possibilités de l'IA sur le marché de la santé.

   En 2016, Baidu a lancé son assistant médical baptisé « Melody », un assistant virtuel doté d'une intelligence artificielle qui peut s'entretenir avec les patients et collecter des données sur leur état de santé pour faire gagner du temps aux médecins.

   Le « ET medical brain », un système intelligent médicalisé produit par Alibaba, est capable quant à lui de venir en aide aux médecins pour l'imagerie médicale, l'ordonnance de médicaments et la gestion sanitaire.

   Au mois d'avril, le Conseil des affaires d'État a publié une directive pour promouvoir les services médicaux employant les technologies de l'internet.

   Selon les directives sur le programme « Internet Plus Healthcare », les technologies de l'internet devraient être utilisées pour offrir davantage de services de soins publics, promouvoir le recours aux médecins de famille, améliorer l'approvisionnement en médicaments et le paiement des frais médicaux facturés, et fournir une éducation sanitaire.

   Selon un rapport sur le secteur de la santé publié en 2017 par VCBeat Research, plus de 80 entreprises travaillent sur l'IA dans le secteur de la santé en Chine et développent des produits comme des appareils d'imagerie médicale intelligents, des systèmes d'IA pour analyser les antécédents médicaux des patients ainsi que des agents virtuels.

   Pour Luo Xudong, directeur de l'hôpital du Peuple du district de Nanshan à Shenzhen, les progrès de l'IA dans le domaine de la santé peuvent permettre de résoudre en partie le problème de l'allocation inadéquate et déséquilibrée des ressources médicales auquel est confronté la Chine.

   Selon le Livret annuel statistique de Chine, en 2016, pour 1 000 Chinois habitant en zone urbaine on ne comptait que 3,92 médecins, un chiffre qui descend à 1,59 pour les ruraux.

   « Certains produits IA destinés au secteur de la santé sont conçus pour réaliser des consultations et des formations à distance. Via une application, les habitants d'un village dans une zone isolée pourront jouir de la même qualité de service que les habitants des zones urbaines », explique Luo.

   Chang Jia, qui dirige le centre santé « internet plus » de Tencent, souligne cependant qu'en matière de santé, la moindre erreur peut s'avérer fatale.

   « Le secteur considère encore l'IA comme une assistance pour les médecins. D'un côté, la médecine est à la croisée des humanités, de l'éthique et de la science, et il n'existe pas de réponses évidentes ; de l'autre, les technologies de l'IA conçues pour le médical sont encore balbutiantes et ont besoin de plus de temps avant d'atteindre une certaine maturité », conclue Chang.

Liens connexes