Chine : un observatoire chargé de détecter les rayons cosmiques mis en service en 2019

Publié le 2018-06-21 à 10:03  |  peopledaily.com.cn

   Un observatoire chargé de détecter les rayons cosmiques situé dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest) sera semi-fonctionnel l'année prochaine, ont annoncé mercredi des scientifiques.

   Le projet, connu comme l'Observatoire de grandes gerbes célestes à haute altitude (LHAASO), se situe dans les montagnes de l'est du Plateau Qinghai-Tibet à une altitude moyenne de 4.110 mètres.

   Ce projet a été approuvé en 2015 par l'organe suprême de planification économique de la Chine avec un budget de 1,2 milliard de yuans (environ 186 millions de dollars), et la construction a commencé en juillet 2016.

   On estime qu'un quart du projet sera achevé fin 2018 et sera fonctionnel début 2019, a indiqué Cao Zhen, scientifique en chef du projet appartenant à l'Académie des sciences de Chine.

   "Une fois achevé, ce devrait être le plus grand observatoire du monde chargé de détecter les rayons cosmiques", a-t-il annoncé.

   "D'une superficie équivalente à 200 terrains de football, le LHAASO possède des milliers de détecteurs qui sondent les rayons cosmiques et fournissent des statistiques afin que nous les analysions", a précisé le scientifique.

   Les rayons cosmiques sont des rayons hautement pénétrants venus de l'espace. Leurs collisions avec les particules atmosphériques créent des particules variées, dont neutrons, mésons et hypérons.

   Selon lui, la détection des gerbes de rayons aidera à localiser les sources des rayons et à décoder les origines de l'univers, les activités solaires et l'environnement spatial de la Terre.

   Le projet devrait être achevé en juin 2021.

Liens connexes