La Chine et la France affichent une coordination stratégique de haut niveau dans la lutte commune contre l'épidémie

Publié le 2020-09-24 à 17:31  |  People's Daily

Les relations sino-françaises figurent aujourd'hui parmi les relations les plus stables entre grands pays dans le monde, et les deux pays ont affiché une coordination stratégique de haut niveau dans la lutte commune contre l'épidémie de COVID-19, a annoncé mardi l'ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, lors d'une conférence de presse organisée par l'ambassade. 

M. Lu a noté que les échanges humains entre la Chine et la France ont redémarré rapidement dans l'après-COVID-19. Près de 1.000 Français issus de différents horizons sont arrivés en Chine par le biais de la "voie rapide", et chaque semaine, six vols directs relient les deux pays. 

Pour la prochaine étape, la Chine et la France devront se concentrer sur trois domaines prioritaires de coopération, à savoir le renforcement de la coopération contre l'épidémie, la promotion de la coopération économique et commerciale, et la préservation du multilatéralisme, a-t-il précisé. 

"Nous devons accélérer la coopération sur les projets structurants dans les domaines du nucléaire civil, de l'aéronautique et de l'aérospatiale, travailler activement à la création de nouveaux pôles de croissance dans la coopération en matière de villes intelligentes, de véhicules électriques, d'agroalimentaire bio et dans d'autres domaines, mettre en œuvre l'Appel de Beijing sur la conservation de la biodiversité et le changement climatique, et assurer le succès de la COP15 sur la diversité biologique à Kunming ainsi que du Congrès de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) à Marseille, afin de donner un exemple d'interactions actives, de coopération gagnant-gagnant, d'amitié et de bonne entente entre deux grands pays qui travaillent ensemble à un avenir partagé, au bénéfice du monde entier", a souligné M. Lu. 

Cette année marque le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l'Union européenne (UE). Dans un contexte international tumultueux, a dit M. Lu, la Chine et l'Europe ont besoin l'une de l'autre. 

"Selon les statistiques d'Eurostat, au cours des sept premiers mois de 2020, la Chine a dépassé les Etats-Unis pour devenir le premier partenaire commercial de l'UE. Certes, nous avons des systèmes sociétaux et des voies de développement différents, mais cela n'a jamais été un obstacle à notre coopération" a-t-il ajouté. 

Selon lui, malgré l'impact du COVID-19, la Chine et l'UE ont maintenu une communication et une coordination étroites cette année. Le président chinois Xi Jinping et les dirigeants européens se sont entretenus au téléphone et par correspondance à plusieurs reprises pour avoir des échanges de vues sur la situation internationale et les relations sino-européennes. 

La semaine dernière, les dirigeants de la Chine, de l'Allemagne et de l'UE ont tenu une visioconférence, qui a tracé la voie à suivre pour les relations sino-européennes et défini les domaines clés de coopération. Les deux parties ont officiellement signé l'Accord Chine-UE sur les indications géographiques et sont convenues d'accélérer les négociations sur l'accord d'investissement Chine-UE en vue de les conclure d'ici la fin de cette année, et de bâtir ensemble un partenariat sino-européen écologique et numérique, a rappelé l'ambassadeur. 

Tandis que la Chine et l'UE adhèrent aux principes de la coexistence pacifique, de l'ouverture, de la coopération, du multilatéralisme, du dialogue et de la consultation, les relations sino-européennes seront certainement portées à un niveau plus élevé dans les 45 prochaines années, a-t-il affirmé.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)