Xi Jinping et les dirigeants de l'UE se rencontreront la semaine prochaine via vidéo conférence

Publié le 2020-09-10 à 15:49  |  French.china.org.cn

Ces discussions surviennent dans un contexte d'engagement diplomatique intense entre les principales économies 

Le lundi 14 août, le président chinois Xi Jinping rencontrera par vidéoconférence le président du Conseil européen Charles Michel, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel, l'Allemagne occupant la présidence tournante de l'Union européenne (UE), a annoncé mercredi le ministère chinois des Affaires étrangères. 

La réunion surviendra dans un contexte d'engagement diplomatique intense entre la Chine et les pays de l'UE face à la pandémie de COVID-19 et la récession économique mondiale qu'elle a causé. 

M. Xi avait déjà tenu une vidéoconférence avec les deux premiers dirigeants de l'UE en juin, lorsque ces derniers ont coprésidé avec le Premier ministre Li Keqiang la 22e Réunion des dirigeants Chine-UE par liaison vidéo. C'était la première conversation entre M. Xi et les deux nouveaux dirigeants de l'UE, qui ont pris leurs fonctions en décembre. Il a également tenu plusieurs entretiens téléphoniques avec Mme Merkel cette année après le début de l'épidémie de COVID-19. 

Le conseiller d'État et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a conclu sa tournée dans cinq pays européens le 1er septembre, qui l'a conduit en Italie, aux Pays-Bas, en Norvège, en France et en Allemagne. 

Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et directeur du Bureau de la Commission des affaires étrangères du Comité central du PCC, s'est également rendu la semaine dernière en Espagne et en Grèce. 

Des analystes ont déclaré que la réunion à venir était importante non seulement pour les relations Chine-UE, mais elle contribuera également à renforcer la confiance internationale dans la reprise post-pandémique face à un contexte de tensions croissantes entre la Chine et les États-Unis. 

Dans un discours prononcé à l'Institut français des relations internationales le 30 août, Wang Yi a déclaré qu'en dépit de la différence entre leurs systèmes sociaux, la Chine et l'UE étaient censées être des partenaires stratégiques globaux et non des rivaux systémiques. 

Il a appelé à la construction d'un partenariat entre la Chine et l'UE dans les domaines des investissements, des économies verte et numérique, des affaires multilatérales et de la lutte contre la pandémie. 

La Chine et l'UE sont toutes deux des soutiens du multilatéralisme et se sont engagées à sauvegarder le système international centré sur les Nations Unies, l'ordre international basé sur le droit international, ainsi que le système commercial multilatéral centré sur l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ont déclaré des responsables. 

Lors du 8e Dialogue commercial et économique de haut niveau Chine-UE qui s'est tenu par vidéoconférence à la fin du mois de juillet, les deux parties ont reconnu les progrès majeurs accomplis dans leurs négociations sur un Accord bilatéral global sur l'investissement. Les deux parties se sont engagées à conclure les négociations et à parvenir à un accord de haut niveau d'ici la fin de l'année. 

Yao Ling, chercheur à l'Académie chinoise du commerce international et de la coopération, a déclaré que les résultats positifs du dialogue démontraient la responsabilité commune de la Chine et de l'UE en tant qu'économies importantes et en tant que principaux moteurs de la mondialisation économique afin de créer une marge d'espoir pour une économie mondiale impactée par la pandémie ainsi que l'unilatéralisme et le protectionnisme. 

Cette année marque le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l'UE. En raison du COVID-19, plusieurs événements prévus ont dû être reportés. Un sommet entre la Chine et des pays de l'UE prévu en septembre à Leipzig, en Allemagne, se tiendra ultérieurement. Un sommet entre la Chine et les pays d'Europe centrale et orientale (PECO) prévu pour la première moitié de l'année en Chine a également été reporté. 

Des observateurs ont noté que la pandémie mondiale était devenue un catalyseur pour que la Chine et l'UE remodèlent leurs relations, ajoutant que les intérêts énormes qu'elles partagent renforceront leur coopération dans l'ère post-pandémique. 

L'UE a été le premier partenaire commercial de la Chine entre 2004 et 2019. Au premier semestre 2020, elle est devenue son deuxième plus grand partenaire après l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). 

Wang Yi a déclaré dans son discours en France qu'au cours des 45 dernières années, « une expérience importante que nous avons acquise est la suivante : la Chine et l'UE sont tout à fait capables de renforcer la confiance grâce à des dialogues sur un pied d'égalité, d'obtenir des résultats gagnant-gagnant grâce à une coopération mutuellement avantageuse, d'aborder de manière adéquate leurs différences par des communications constructives et de s'attaquer conjointement aux défis mondiaux grâce à une coordination renforcée ».

(Rédactrice : Lucie ZHOU)