La législation sur la sécurité nationale protège le principe "un pays, deux systèmes" à Hong Kong

Publié le 2020-06-01 à 17:10  |  People's Daily

Il est faux d'affirmer que la législation chinoise sur la sécurité nationale pour Hong Kong dénigre le principe "un pays, deux systèmes" ; au contraire, elle protège l'application de ce principe dans la Région administrative spéciale, a estimé un expert américain de la Chine. 

"Il est faux de dire qu'en adoptant la législation sur la sécurité nationale, le principe 'un pays, deux systèmes' est dénigré. En fait, je pense que la prospérité et la stabilité de Hong Kong peuvent être préservées à cet égard", a confié vendredi à Xinhua Sourabh Gupta, chercheur principal à l'Institut d'études sino-américaines (ICAS) de Washington. 

"Hong Kong et la partie continentale de la Chine constituent deux parties réunies dans le cadre du principe 'un pays, deux systèmes' et elles prospèreront toutes deux s'il est appliqué résolument, comme il se doit", a-t-il indiqué. 

"Franchement, à mon avis, je pense que le gouvernement chinois a fait ce qui était nécessaire dans l'intérêt de la population, des gens respectueux des lois et de tous les commerçants de Hong Kong", a-t-il poursuivi. 

"Elle vise un très petit nombre d'infiltrés et de sécessionnistes. Ce sont ces gens-là qui doivent s'inquiéter à propos de la législation adoptée par la Chine, parce qu'ils ne seront plus capables de poursuivre leurs activités sur le territoire hongkongais", a noté M. Gupta. 

"Il est temps de restaurer un peu de bon sens en termes de gestion de la loi et de l'ordre à Hong Kong", a-t-il conclu. 

(Rédactrice : Lucie ZHOU)