La Chine convoque l'ambassadeur américain pour déposer des représentations et protester contre l'adoption par le Congrès américain d'une loi relative à Hong Kong

Publié le 2019-11-27 à 14:00  |  Xinhua

Le vice-ministre des Affaires étrangères Zheng Zeguang a convoqué lundi l'ambassadeur américain en Chine Terry Branstad pour déposer des représentations sévères et protester fermement contre l'adoption par la Chambre des représentants et le Sénat des Etats-Unis de la soi-disant Loi 2019 sur les droits de l'Homme et la démocratie à Hong Kong.

La Chine exhorte les Etats-Unis à corriger immédiatement leur erreur, à cesser de s'ingérer dans les affaires de Hong Kong et les autres affaires intérieures de la Chine, a déclaré M. Zheng.

Réaffirmant que Hong Kong fait partie de la Chine et que les affaires de Hong Kong sont purement les affaires intérieures de la Chine, M. Zheng a indiqué que la loi mentionnée ci-dessus empiétait manifestement sur les affaires intérieures de la Chine. Il a accusé le Congrès américain de négliger les faits et la vérité, de comploter et de soutenir les crimes violents des agitateurs anti-Chine.

"Il s'agit d'une violation grave du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales. La Chine le condamne fortement et s'y oppose fermement", a déclaré M. Zheng.

La Chine est déterminée à sauvegarder sa souveraineté nationale, sa sécurité et ses intérêts en matière de développement, à appliquer le principe "un pays, deux systèmes" et à s'opposer à toute ingérence de forces extérieures dans les affaires de Hong Kong, a-t-il ajouté.

"Toute tentative de plonger Hong Kong dans le chaos et de saper sa stabilité et sa prospérité est vouée à l'échec", a-t-il indiqué.

La Chine exhorte fortement les Etats-Unis à appréhender la situation, à corriger immédiatement leur erreur, à empêcher la promulgation de la loi et à mettre un terme aux paroles et aux actes qui interfèrent dans les affaires de Hong Kong et les autres affaires intérieures de la Chine.

"Dans le cas contraire, les Etats-Unis doivent en assumer toutes les conséquences", a souligné M. Zheng.

(Rédactrice : Claire SHENG)