La Chine publie un article révélant la grave discrimination sexuelle aux Etats-Unis

Publié le 2019-11-27 à 13:56  |  Xinhua

La Société chinoise d'études sur les droits de l'homme a publié mardi un article intitulé "Le problème ancien de la discrimination sexuelle aux Etats-Unis entrave sérieusement la réalisation des droits humains des femmes dans le pays".

Les Etats-Unis n'ont pas encore ratifié la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, qui est l'une des conventions fondamentales des Nations unies en matière de droits de l'homme, et n'ont pas non plus résolu leur propre problème de discrimination sexuelle de plus en plus grave, annonce l'article, ajoutant que cela a considérablement entravé la réalisation des droits humains des femmes aux Etats-Unis.

"La discrimination fondée sur le sexe est un grave problème dans la société américaine", indique l'article, ajoutant que les femmes américaines souffrent de discrimination systématique, étendue, systémique et à long terme, tant publiquement que secrètement, impliquant principalement l'inégalité économique entre les sexes, de graves infractions avec violence à l'égard des femmes et du manque de protection des droits à la santé des femmes de minorités raciales.

"Les Etats-Unis sont le pays le plus économiquement développé au monde, mais ils ne protègent pas efficacement les droits économiques des femmes dans le pays", déclare le document. "A ce titre, les femmes américaines sont confrontées à de graves discriminations en matière d'emploi, de salaire et de développement de carrière".

En ce qui concerne les infractions violentes contre les femmes, l'article note qu'une femme sur trois aux Etats-Unis a été victime de violence familiale. Les femmes incarcérées souffrent de graves violences. Les femmes soldats sont souvent victimes de harcèlement sexuel et d'agression sexuelle au cours de leur temps de service dans l'armée. Plus de 32% des femmes dans l'armée américaine ont déclaré qu'elles avaient été agressées sexuellement, et 80% ont estimé qu'elles avaient été harcelées sexuellement, précise l'article en citant des enquêtes.

En ce qui concerne le manque de protection des droits à la santé des femmes de minorités raciales, l'article indique que le taux de mortalité des femmes de minorités raciales pendant l'accouchement ou peu de temps après l'accouchement sont plus élevés que ceux des femmes blanches aux Etats-Unis.

L'article révèle également que les femmes américaines sont confrontées à de graves problèmes de harcèlement sexuel et d'agression sexuelle sur les campus et sur le lieu de travail.

"Le grave problème de discrimination sexuelle aux Etats-Unis entrave sérieusement la réalisation des droits humains des femmes, exacerbe les inégalités sociales dans le pays et entrave le développement de la cause internationale des droits de l'homme", déclare-t-il.

Le grave problème de discrimination sexuelle aux Etats-Unis découle de raisons profondes et multiples. Il s'agit d'une tradition historique de discrimination fondée sur le sexe, de la culture patriarcale, et en particulier des inconvénients du système social américain, qui constituent des obstacles fondamentaux à l'élimination de la discrimination sexuelle aux Etats-Unis, indique l'article.

Il souligne également que, depuis des années, les Etats-Unis pratiquent le "deux poids, deux mesures" sur les questions des droits de l'homme, en utilisant les droits de l'homme comme un outil pour maintenir l'hégémonie mondiale, critiquer d'autres pays et s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays, tout en négligeant leurs propres problèmes graves en matière de droits de l'homme.

Ce que les Etats-Unis ont fait va à l'encontre des valeurs et des objectifs en matière de droits de l'homme, dit l'article, ajoutant que les Etats-Unis sont de plus en plus un "perturbateur" et un "fauteur de troubles" dans le domaine international des droits de l'homme et ont sérieusement compromis le développement sain de la cause internationale des droits de l'homme.

(Rédactrice : Claire SHENG)