La Chine affirme qu'il n'y a pas de « camps de rééducation » au Xinjiang

Publié le 2019-07-10 à 10:21  |  People's Daily

Il n'y a pas de soi-disant « camps de rééducation » dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), a déclaré le 8 juillet le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang, soulignant qu'il s'agissait de centres de formation professionnelle destinés à la prévention du terrorisme et de l'extrémisme.

Par ailleurs, il n'est pas exact que les stagiaires et leurs enfants soient séparés pendant de longues périodes, a souligné M. Geng lors d'un point de presse régulier, rappelant que les enfants des stagiaires sont pris en charge par d'autres membres de la famille, et que les stagiaires peuvent rentrer chez eux le week-end pour s'occuper de leurs enfants et prendre un congé s'ils en ont besoin.

Les centres d'enseignement et de formation professionnels du Xinjiang, créés conformément aux lois en vigueur, ont pour objectif d'aider les personnes dominées par le terrorisme et l'extrémisme à retrouver le chemin qui leur convient et de les aider à acquérir les compétences nécessaires pour subvenir à leurs besoins et se réinsérer dans la société.

(Rédactrice : Claire SHENG)

La Chine affirme qu'il n'y a pas de « camps de rééducation » au Xinjiang