Poursuite des négociations commerciales entre Beijing et Washington

Publié le 2019-03-14 à 11:36  |  China.org.cn

Le vice-Premier ministre de Chine, Liu He, s’est entretenu mardi dernier avec le secrétaire du Trésor américain Steven Mnuchin et le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer sur les questions clés de leurs négociations commerciales.

Ces responsables ont fixé les prochaines étapes de leurs « arrangements de travail » pour les discussions, a fait savoir l’agence d’information Xinhua, sans toutefois donner plus de détails. Il s’agit de la dernière d’une série de mesures ayant trait aux négociations sino-américaines au cours de ces derniers mois, alors que les négociateurs s’efforcent de mettre en œuvre le consensus atteint en décembre par le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump.

Wang Shouwen, le vice-ministre du Commerce, a déclaré samedi dernier qu’il se sentait « optimiste » quant aux perspectives de ces négociations, car les deux parties font de leur mieux pour faire de ce consensus atteint entre les dirigeants des deux pays une réalité.

« Les augmentations des droits de douane n’aident personne », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, et le mécanisme de mise en œuvre doit être « bilatéral, juste et équitable ».

Lors du 7e cycle de négociations au mois de février, la Chine et les Etats-Unis ont réalisé des progrès substantiels sur des questions comme les transferts de technologie, la protection des droits de propriété intellectuelle, les barrières non-tarifaires, le secteur des services, l’agriculture et les taux de change.

Yi Gang, le gouverneur de la banque centrale de Chine, qui fait également partie de l’équipe de négociations, a déclaré que les deux pays avaient évoqué la nécessité de respecter « l’autonomie » de leurs autorités monétaires respectives et de suivre le principe de détermination des taux de change par le marché.

Les deux pays ont par ailleurs discuté de la nécessité de respecter les précédents engagements pris lors des sommets du G20 de ne pas s’engager dans une dépréciation monétaire concurrentielle et de communiquer étroitement sur les questions monétaires, a-t-il souligné dimanche dernier au cours des « deux sessions » de l’APN et de la CCPPC.

(Rédactrice : Claire SHENG)