La première dame chinoise appelle à une coopération plus étroite avec le Panama sur la prévention du sida

Publié le 2018-12-07 à 10:16  |  French.xinhuanet.com

PANAMA, 3 décembre (Xinhua) -- Peng Liyuan, l'épouse du président chinois Xi Jinping, a appelé lundi à une coopération plus étroite entre la Chine et le Panama sur la prévention du sida ainsi que sur les questions liées aux femmes et aux enfants.

Mme Peng, qui accompagnait M. Xi lors de sa visite d'Etat au Panama, a tenu ces propos lors d'une rencontre avec la première dame panaméenne Lorena Castillo Garcia.

Attachant une grande importance à la prévention du sida et au traitement et à la prise en charge des patients atteints du sida, le gouvernement chinois a fait de grands efforts et d'importants progrès en la matière, a indiqué Mme Peng, qui est également ambassadrice de l'Organisation mondiale de la santé pour la tuberculose et le VIH/SIDA.

La partie chinoise, a-t-elle poursuivi, apprécie hautement l'énorme travail accompli par le Panama dans ces domaines.

Dans le même temps, Mme Peng, également envoyée spéciale de l'UNESCO pour l'avancement de l'éducation des filles et femmes, a souligné que la Chine accordait toujours une grande attention aux affaires liées aux femmes et aux enfants, et s'efforçait d'améliorer leur situation en matière de santé et d'éducation.

Elle a suggéré que les deux parties travaillent main dans la main pour contribuer davantage à l'amélioration du bien-être des femmes et des enfants non seulement dans leurs pays mais à travers le monde.

Mme Castillo, ambassadrice spéciale pour l'ONUSIDA en Amérique latine, a hautement apprécié les succès réalisés par la Chine dans la prévention et le traitement du sida, ainsi que dans la protection des droits des femmes et enfants.

La première dame panaméenne a exprimé sa volonté de travailler avec la partie chinoise pour plus de progrès dans ces domaines.

Mme Peng a souhaité que les deux pays puissent insuffler une nouvelle vitalité à la coopération bilatérale et redoubler leurs efforts pour atteindre l'objectif de l'ONUSIDA de mettre fin à cette épidémie d'ici 2030.

( Rédacteur : Samuel )