Texte intégral : Rapport sur l'exécution du plan de développement économique et social en 2017 et sur le projet de plan pour 2018 (10)

Publié le 2018-03-26 à 11:49  |  French.china.org.cn

La croissance économique sera maintenue dans des marges raisonnables. Le PIB devrait croître d'environ6,5 %. Cette estimation est basée sur le fait que l'économie de la Chine est passée d'une phase de croissance rapide à une phase de développement axé sur la qualité. Il en résulte qu'une croissance d'environ 6,5 % correspond non seulement au potentiel actuel de notre économie, mais aussi à notre souhait de privilégier la qualité et la rentabilité de notre développement, plutôt que de rechercher des taux de croissance très élevés. En outre, compte tenu de notre volonté de réaliser l'édification intégrale de la société de moyenne aisance et de remplir les objectifs du XIIIe Plan quinquennal, une croissance de 6,5 % devrait nous permettre d'atteindre notre but de doubler le PIB entre 2010 et 2020, tout en nous aidant à stabiliser et orienter les anticipations du marché.

-- La qualité et la rentabilité du développement économique ne cesseront de s'élever. La réforme structurelle du côté de l'offre sera conduite à une nouvelle étape, l'industrie manufacturière accélérera son optimisation et sa montée en gamme, les industries montantes d'importance stratégique se développeront à un rythme accéléré, et la valeur ajoutée réalisée par le secteur des services augmentera de 7,6 % pour représenter 52,2 % du PIB. La consommation et les investissements seront mieux structurés, les ventes au détail des biens de consommation augmenteront d'environ 10 %, la contribution de la consommation à la croissance économique continuera à s'élever, et les investissements devront jouer un rôle clé efficace dans l'amélioration de la structure de l'offre. La productivité globale des facteurscontinuera à s'élever, le taux de contribution du progrès scientifique et technologique atteindra 58,5 %, et les fonds accordés à la R-D équivaudront à 2,16 % du PIB. Le ratio de levier d'ordre macroéconomique restera stable. Tous les risques feront l'objet d'une prévention et d'un contrôle efficaces. La consommation d'énergie par unité de PIB baissera de plus de 3 %. Les émissions de CO2 par unité de PIB diminueront de 3,9 %. Le volume global des principaux polluants évacués sera réduit continuellement. L'accent mis sur les objectifs relatifs à la qualité, à la rentabilité et à la structure est censé répondre à l'exigence d'un développement axé sur la qualité.

-- La situation de l'emploi demeurera stable dans l'ensemble. Dans les villes et les bourgs, plus de 11 millions d'emplois nouveaux seront créés. Le taux de chômage, au sens du recensement de la population, sera maintenu à un niveau inférieur à 5,5 %, et le taux de chômage enregistré sera maintenu en-dessous de 4,5 %. Les nouveaux emplois, y compris les postes laissés vacants par les travailleurs retraités, seront offerts notamment aux diplômés de l'enseignement supérieur et de l'enseignement secondaire professionnel en 2018, aux ouvriers privés de leur emploi à cause de la réduction des surcapacités de production, aux militaires démobilisés et aux migrants ruraux. En ce qui concerne les indices du taux de chômage, nous aurons cette année à établir, pour la première fois, le taux de chômage au sens du recensement de la population ; celui-ci prendra aussi en compte les habitants des villes qui sont dépourvus d'un hukou urbain, y compris les migrants ruraux. Cette nouveauté, qui correspond à l'exigence du développement bénéfique à tous, nous permettra de donner une idée plus exacte de l'état du marché du travail, de mieux faire face au chômage structurel et d'offrir des emplois de meilleure qualité. (à suiv

Liens connexes