Les toilettes sanitaires sont présentess dans 45 % des zones agricoles et pastorales du Tibet

Publié le 2020-11-30 à 18:14  |  China Tibet Online

Selon le Bureau de l'agriculture et des affaires rurales de la région autonome du Tibet, à la fin du mois d'octobre, le Tibet avait modifié un total de 227 500 toilettes, et le taux de pénétration des toilettes sanitaires dans les zones agricoles et pastorales dépassaient les 45 %, ce qui signifie que des progrès réels ont été accomplis dans la « révolution des toilettes ». 

Ces dernières années, le Tibet a fait de la « révolution des toilettes » un projet de base, un projet civilisé et un projet de moyens de subsistance pour promouvoir pleinement la construction et la reconstruction de toilettes urbaines et rurales. Des projets pilotes ont été réalisés dans le premier lot de districts identifiés dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, afin de promouvoir la « révolution des toilettes » rurales dans son ensemble et d'améliorer de manière considérable la qualité de vie dans les zones agricoles et pastorales. 

« Dans le passé, mes toilettes n'avaient ni couvercle ni porte. C'était très peu pratique d'aller aux toilettes. » Nyima, un villageois du village de Mochong, dans le canton de Tangjia du district de Maizhokunggar de Lhassa a expliqué qu'une réunion dans son village avait annoncé l'année dernière que les villageois pourraient recevoir une subvention de 2 000 yuans pour la construction de nouvelles toilettes. Saisissant cette opportunité, Nyima a couvert ses toilettes et y a installé une porte, et le mur a été pavé de ciment. L'environnement de ses toilettes s'est considérablement amélioré. 

La personne compétente en charge du Bureau de l'agriculture et des affaires rurales de la région autonome du Tibet a déclaré que le Tibet accélérera la construction et la reconstruction de toilettes dans les zones agricoles et pastorales sur la base de la stratégie de revitalisation rurale et que cela aidera les agriculteurs et les éleveurs à améliorer leur qualité de vie. 

(Rédactrice : Lucie ZHOU)